Gagnoa/ Valorisation du patrimoine bété : Ce qui va se passer à la place Laurent Gbagbo

Plusieurs festivaliers sont attendus à la place Laurent Gbagbo de Gagnoa pour le lancement de la 1ère édition de Gbagbadê Festival annoncé pour le 15 mai prochain.

 « La culture bhété, inconnue par le grand public, car non vulgarisée et promue, se meurt. Malgré les différentes activités organisées dans les villes où vit ce peuple, la culture bhété n’est point mise en avant, car associée à des programmes de divertissement moderne », a déclaré Pascale Ziéga Guillet, commissaire générale du Gbagbadê Festival. Qui se veut un évènement résolument traditionnel.

De par sa tenue, les organisateurs veulent rendre hommage à cette riche culture tout en faisant la promotion des us et coutumes. L’évènement revalorisera et promouvra la culture du peuple bhété. Il contribuera à mettre en exergue le riche patrimoine traditionnel bhété.

Le public aura un avant-gout le 15 mai prochain lors du lancement à Gagnoa. La 1ère édition se déroulera du 26 au 28 août 2021 sous le fromager. C’est un festival authentique pour magnifier la culture des régions de la Côte d’Ivoire qui ont les coutumes et la langue bhété en partage. Cette cérémonie inédite vise à positionner un évènement culturel et touristique national et international dans la boucle du cacao, à créer un espace de loisirs et de divertissement et à offrir un cadre de promotion aux opérateurs économiques.

La 1ère édition se déroulera du 26 au 28 août 2021 dans la ville de Gagnoa. C’est un festival authentique pour magnifier la culture des régions de la Côte d’Ivoire qui ont les coutumes et la langue bhété en partage. Selon l’organisation dirigée par Pascale Ziéga Guillet en collaboration avec Akym Communication, cette cérémonie inédite vise à positionner un évènement culturel et touristique national et international dans la boucle du cacao, à créer un espace de loisirs et de divertissement et à offrir un cadre de promotion aux opérateurs économiques. Tout se passera sous forme de concours avec deux manches éliminatoires dont la demi-finale le 26 août et la finale le 28 août dans la journée. Les différentes troupes sont issues généralement de Gagnoa, Ouragahio, Soubré, Buyo, Guiberoua, Issia, Daloa, Saioua, Bayota… Mais le festival s’ouvrira également aux invités provenant de toute la Côte d’Ivoire et de l’étranger. Les festivités démarreront avec les concours de la beauté corporelle. A savoir le Bagnon pour le bel homme et le Bakwlon pour la plus belle femme bhété. Des danses traditionnelles permettront aux danseurs de s’affronter dans divers styles. De belles découvertes seront présentées par les chanteurs, chansonniers et instrumentistes. Une animation tous azimuts  se déroulera au Maquis-Bal poussière qui promet un spectacle époustouflant et gratuit de chants et danses. L’espace sera animé par des artistes du terroir pour des prestations folkloriques et des présentations de leurs productions typiquement locales.

Aimé Dinguy’s N.