Côte d’Ivoire / Le parlement européen déclare anticonstitutionnel le 3è mandat de Ouattara

Le troisième mandat d’Alassane Ouattara continue de faire polémique en Côte d’Ivoire comme à l’étranger. Cette fois-ci, c’est le parlement européen qui qualifie le 3è mandat de Ouattara d’« anticonstitutionnel ».

La présidentielle ivoirienne est toujours au cœur de l’actualité. A l’instar d’autres personnalités, Marie Aréna, Présidente de la Sous-commission des droits de l’homme du Parlement européen s’est aussi prononcée sur la présidentielle ivoirienne et notamment la candidature d’Alassane Ouattara.

En effet, Marie Aréna qui suit de près l’actualité politique ivoirienne, a avoué son inquiétude pour la situation électorale en Côte d’Ivoire.

La Présidente de la sous-commission des droits de l’homme du parlement européen parle d’élections sous haute tension en Côte d’Ivoire et dénonce le 3è mandat dit anticonstitutionnel de Ouattara, la non indépendance de la justice ivoirienne et l’exclusion de l’opposition, « les élections en Côte d’Ivoire sont sous haute tension et la crise du covid-19 ne fait que renforcer cette situation » a-t-elle déclaré avant de souligner que « la Côte d’Ivoire est un pays dans lequel la situation des droits humains est inquiétantes ».

La députée Belge poursuit en disant « vous avez bien pointé les éléments qui mettaient sous tension la Côte d’Ivoire, le troisième mandat qui est anticonstitutionnelle, l’exclusion de l’opposition dont Gbagbo et Soro…».

Pour finir, Marie Aréna a tenu à rappeler la responsabilité de l’Union Européenne (UE) dans cette situation en ces termes : « l’UE a pour responsabilité de mettre tous les outils en place pour accompagner la Côte d’Ivoire dans son processus démocratique ».

source: lavraieinfo