Côte d’Ivoire / Insertion professionnelle : Mambé recrute 30 « Djosseurs de Nama »

L’année 2021 s’annonce radieuse pour trente jeunes déscolarisés exerçant et vivant de petits métiers dans les rues du Plateau. Finie donc pour eux, la rue qui était devenue leur domicile et leur gagne-pain. Communément appelés « djosseurs de nama », ils sont depuis novembre 2020, agents pleins du District autonome d’Abidjan.

Ce recrutement inédit et porteur d’espoir pour cette frange vulnérable de la jeunesse est l’œuvre du gouverneur Robert Beugré Mambé, leur parrain, dans le cadre de sa politique d’autonomisation des jeunes et des femmes. Une politique qui a la particularité d’être totalement inclusive, équitable et diversifiée.

En effet, pour le ministre gouverneur « les conditions sociales ne doivent pas être un frein à l’épanouissement de notre jeunesse » car tous autant que nous sommes, devrions faire œuvre utile pour l’édification d’une Côte d’Ivoire solidaire inscrite en lettres d’or dans le projet de société et le programme de gouvernement du Président Alassane Ouattara.

A travers ce recrutement, ces jeunes qui jusque-là étaient laissés pour compte pourront se construire une vie décente et digne. Raison pour laquelle, ils ont tenu à remercier leur papa, le ministre gouverneur pour son humanisme et sa grande générosité.

« Il nous a toujours couvert d’affection et d’amour comme si on était ses propres enfants. Depuis sa présence à la tête du District, chaque fin de semaine il mettait à notre disposition quelque chose pour qu’on puisse faire face à nos besoins. Pendant les fêtes de fin d’année, nous sommes prioritaires dans la distribution des kits alimentaires et plus récemment encore nous avons bénéficié de son appui pour faire face à l’épidémie de la covid-19. Aujourd’hui, c’est un emploi sécurisé qu’il nous offre, bien au-delà de nos rêves » s’est exprimé Akré Koffi Séverin dit Américain, la voix étreinte par l’émotion.

Et de poursuivre : « Que Dieu le bénisse car grâce à lui, nous serons vus autrement et nos parents seront fiers de nous ».

Le ministre gouverneur n’attend pas s’arrêter en si bon chemin. Ses enfants comme il aime les appeler, tout en travaillant, bénéficieront d’une formation en cours du soir et d’un encadrement adapté à chaque profil. Une implication personnelle et paternaliste qui a pour seul but de garantir à ces jeunes, encore vulnérables, toutes les chances de réussite pour une riche et émulative carrière professionnelle.

Il faut savoir que le ministre gouverneur Robert Beugré Mambé est à l’origine de plusieurs initiatives visant l’insertion socio-professionnelle des jeunes tels que le prix Alassane Ouattara du jeune entrepreneur émergent ainsi que le fonds de financement d’activités créatrices de revenus. Il s’y est totalement investi pour permettre aux jeunes de s’accomplir par le travail afin de les détourner, par la même occasion, du cercle vicieux de l’oisiveté et de l’appât du gain facile.

A.K. source sercom