Côte d’Ivoire / Une pharmacienne livre les vertus de l’huile rouge de palme

L'huile rouge de palme bio de l'ouest de la Côte d'Ivoire, précisément de Danané est jusque-là méconnue de plusieurs personnes malgré ses nombreuses vertus. Dr Danielle Noutoua Xénia a décidé de promouvoir le ‘’Dan Gnon’’ afin de valoriser ce produit atypique. Récemment, elle a procédé au lancement officiel de ce produit en présence de Clarisse Slaha Kayo Mahi, secrétaire d'Etat en charge de la protection sociale et plusieurs personnalités.

« Nous demandons à chaque ivoirien d'être l'ambassadeur de Dan Gnon où qu'il soit car au-delà d'être un business, nous avons à cœur de promouvoir le beau patrimoine gastronomique de la Côte d'Ivoire. Que chaque foyer adopte le "Dan Gnon" chez lui. Maintenant en tant que pharmacienne, j'aimerais relever que  l'huile rouge a beaucoup de vertus. C'est une huile riche en vitamines et antioxydants qui font qu'elle aide à lutter contre les maladies cardiovasculaires. Elle est bénéfique pour les yeux, la peau et les cheveux. Il est même conseillé de consommer une ou deux cuillerées par jour pour en bénéficier. L'huile rouge est aussi un anti-poison qu'il est bien d'avoir à portée de main », a fait savoir celle qui a décidé de promouvoir ce produit ivoirien.

« Depuis un peu plus d'une vingtaine d'années, j'ai décidé de faire la promotion de l'huile rouge de chez moi. C'est à force de réfléchir à la manière dont ma modeste personne pourrait contribuer au développement de ma région qui souffre énormément que ce projet de Dan Gnon m'est venu à cœur. Avec Dan Gnon, nous comptons donner de l'espoir, créer une prise de conscience et munir nos jeunes d'une confiance en soi. Il est nécessaire aujourd'hui de comprendre que tout ne viendra pas de l'Etat. L'Etat c'est d'abord nous. Il faut qu'on apprenne nous-mêmes à être les premiers artisans de notre bonheur bien sûr après Dieu notre créateur par qui tout devient possible », a indiqué Dr Xenia Noutoua, récemment lors du lancement officiel du Dan Gnon.

 Malgré les difficultés liées à la production qui se fait manuellement, Dr Xenia Noutoua reste optimiste.

« Le plus important, c'est le respect de nos engagements vis-à-vis de nos fabricants, partenaires mais  surtout de nos clients.

Nous travaillons avec des groupes de femmes auxquels nous avons expliqué  notre mission qui est de contribuer à leur épanouissement et indépendance financière. Dan Gnon, c'est vrai, est un business mais a un caractère social. Et c'est plus ce volet  qui nous a motivée. Du moment où elles comprennent et épousent cet objectif, nous avons fait un grand pas en avant. Elles sont enthousiastes et motivées. Nous insistons sur la qualité du produit en gardant la même saveur, la même texture. Ce qui nous différencie de la concurrence », a-t-elle soutenu. 

Noël Goma