Politique

Un détachement impressionnant de la Force française en Côte
d’Ivoire (FFCI) a été aperçue tôt ce mercredi matin  sur le parking principal de l’hôtel ivoire Sofitel. A bord de 3 pick-up de patrouille, environ 17 éléments des forces françaises ont effectué une virée rapide aux abords du plus grand hôtel de la Côte d’Ivoire. 

Interrogés, sur les mouvements suspects des Forces françaises en Côte d’Ivoire (FFCI) en ces lieux, des témoins sur place ont confié à Pressivoire.com que « ces militaires ont fait plusieurs  images du bâtiment principal de la résidence  avec leurs caméras avant de se retirer tranquillement ».

Des révélations graves qui inquiètent plus d’uns  lorsqu’on sait que cela fait exactement 5 jours seulement que des djihadistes ont mené plusieurs attaques au cœur de la capitale française(Paris) faisant  au moins 129 morts et de nombreux blessés. Surtout qu’au même moment, en France, les policiers du RAID menaient un assaut sur un immeuble de Saint Denis pour tenter de neutraliser des présumés terroristes.

Ces militaires étaient-ils en mission de repérage pour dénicher d’éventuels cas suspects de ‘’ djihadistes’’ ou une simple mission de routine ? En attendant que les vraies raisons ne soient connues, pour l’heure chacun s’interroge sur cette brève présence militaire dans ce paisible ‘’oasis abidjanais’’. Pour rappel, les FFCI, créées le 1er janvier 2015, assurent la protection des ressortissants français et entretiennent la coopération militaire régionale, notamment bilatérale avec les Forces républicaines de Côte d’Ivoire. Elles sont également en mesure d’appuyer les partenaires de la région, notamment l’ONUCI.

En tant que base opérationnelle avancée, elles constituent le point d’appui principal des forces de présence sur la façade ouest-africaine, et sont un réservoir de forces rapidement projetables en cas de crise dans la région.

Salomon A.