Fespaco 2021/ La Côte d’Ivoire en compétition avec 7 films dont la ‘‘La nuit des rois’’

Démarré depuis le 16 octobre 2021 par un clap de départ donné par le président du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré, dans la salle du Palais des sports de Ouaga 2000, le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco), se poursuit dans la capitale burkinabè. Reporté en février dernier, en raison de la  pandémie de la Covid-19, le plus grand rendez-vous du cinéma africain a enfin repris ses droits.

Sept films ivoiriens sont en compétition. L’on note parmi ces sept productions, ‘‘La nuits des rois’’ du réalisateur ivoirien Philippe Lacôte, en compétition dans la catégorie Fiction long métrage, pour l’étalon d’or de Yennenga. C’est une belle fiction dans laquelle, le réalisateur transporte les cinéphiles dans l’univers carcéral, afin de peindre la réalité du fonctionnement de la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca).

« La Maca est la seule prison au monde où ce sont les prisonniers qui gouvernent », lâche dans le film, le premier responsable de la prison, un personnage impuissant face aux agissements d’un caïd de cette prison comptée parmi les plus surpeuplées d’Afrique de l’ouest. Nommé ‘‘Barbe noire’’, il est de plus en plus contesté. Mais pour conserver son pouvoir, il renoue avec la tradition de ‘‘Roman’’, un rituel qui consiste à obliger un prisonnier à raconter des histoires durant toute une nuit. Un jeune pickpocket, à peine transféré dans cette prison, est désigné par ‘‘Barbe noire’’. Mais il ne sait pas raconter d’histoire. Il va donc s’en suivre une longue nuit marquée par plusieurs actes de violences -assassinats, meurtres, agressions, suicide, bagarres…- sous les yeux de l’administration pénitentiaire.

C’est un film sur lequel la Côte d’Ivoire fonde tout son espoir dans ce 27ème Fespaco, pour s’offrir un 3ème Etalon d’or de Yennenga, après les deux remportés par Gnoan M’bala et Fadika Kramo Lanciné, il y a plusieurs années.

Outre la catégorie Fiction Long métrage, quatre autres productions ivoiriennes sont en compétions dans la catégorie Séries Télé. Notamment, ‘‘La villa d’à côté’’ (saison 2) de Tra Bi et Damien Dally, ‘‘Oranges sucrées’’ d’Alex Ogou, ‘‘Juste quelqu’un de bien’’ de Jean Noël Bah et ‘‘Voyage de rêve’’ de Marina Niava.  La Côte d’Ivoire est également présente à ce 17ème Fespaco dans les catégories Films d’animation et Films africains d’école de cinéma, avec deux productions. Il s’agit de ‘‘Les contes de Raya’’ de la réalisatrice Adja Soro et ‘‘Binan-Douhô au pays des danses lobi’’ de l’étudiante Kambou Hery Jemima Grâce de l’ISTC Polytechnique.

Le clap de clôture de la 27ème édition du Fespaco sera donné demain samedi 23 octobre par le président du Faso, au cours de la cérémonie de remise  des prix, en présence de plusieurs personnalités et des professionnels de l’industrie cinématographique et de l’audiovisuel.

Abou Adams                                           

Envoyé spécial à Ouagadougou