Tiébissou / L’opération Epervier 7 actionnée contre le grand banditisme

En marge de l’opération épervier 7 sur toute l’étendue du pays annoncée par le ministère de la Défense, les autorités administratives de Tiébissou ont procédé au lancement officiel, le week-end du quadrillage sécuritaire du département de Tiébissou. Selon Marcelle Mel, secrétaire générale de la préfecture de Tiébissou au nom du préfet Ernest Mathieu Goissiro, les forces de défense et de sécurité auront durant toute cette opération la lourde charge de lutter efficacement contre le grand banditisme et la criminalité sous toutes ses formes.

Toujours selon l’autorité préfectorale, les FDS redoubleront d’efforts durant épervier 7. Il sera question d’une occupation rationnelle du terrain pour la sécurisation des personnes et des biens, lutter contre toute sorte d’actes d’incivilité à savoir contrôler les pièces afférentes aux véhicules, aux motos et aux tricycles, démanteler et bruler tous les fumoirs, traquer les consommateurs et commerçants de stupéfiants, sécuriser des services financiers, administratifs et tout édifices importants.

« Vous détenez désormais une feuille de route très claire pour agir. Vous devez combattre l’insécurité et le grand banditisme sous toutes ses formes dans le respect et la courtoisie », a exhorté l’autorité administrative.

Pour l’adjudant Houla et le commissaire Serodé Gui, « c’est en symbiose avec les autorités administratives et locales, et avec la parfaite collaboration des populations, que nous allons réussir cette opération ».

L’opération épervier a été lancée par le ministre de la Défense, le 16 septembre dernier à la place Ficgayo de Yopougon. De source sécuritaire, elle durera 9 mois. Les précédentes opérations du genre, à savoir Eperviers 5 et 6 dans le Tchewy ont permis de diminuer considérablement le grand banditisme ces deux années antérieures.

Stéphane Balla