Mode/ Célébration : 300 mannequins et des personnalités pour les 50 ans de Pathé’O

Pathé Ouédraogo, dit Pathé'O a fêté les 50 ans de sa carrière de styliste et modéliste, le samedi dernier à Cocody Riviera-Triangle. Surnommé le patriarche de la mode africane par ses pairs, Pathéo n’a pas fait dans la dentelle pour ses noces de diamant de vie professionnelle. Il a réuni autour de lui, la ministre de la Culture et de l’industrie des arts du spectacle Harlette Badou N’guessan, des personnalités venues du Burkina Faso et des férus de l’industrie de la mode et de divers domaines. Au cours de la cérémonie d'ouverture de cet anniversaire, plus de 300 mannequins dont des gloires du milieu, notamment Marie Cathérine Koissy, ont sorti le grand jeu sur le « T » pour illuminer la carrière du Papi. Styliste de renommée internationale, Pathéo a habillé le Président Nelson Mandela et plusieurs autres présidents africains. Son savoir-faire a été mis en lumière à travers un défilé de mode suivi de l'inauguration de la maison Pathé'o. L’inauguration de cette architecture était au centre des festivités marquant cette célébration de grand jour. Daniel Lin, directeur de cette fondation, a indiqué que cet édifice permettra de valoriser et d’accompagner le travail de création de jeunes stylistes africains, aider les enfants à accéder à une éducation de qualité et accompagner l’entrepreneuriat féminine. Distinctions, remise de prix et une attraction artistique ont ponctué la cérémonie avant la consécration du styliste par la ministre Harlette Badou. Cest avec une grande émotion que le couturier a reçu les honneurs de l’Etat ivoirien qui l’a élevé au rang des officiers de l’ordre national du mérite. Cette partie a été marquée par la présentation du livre biographie intitulé « Pathé’O de fil en aiguille » de Cheick Ivhan. Un ouvrage collector 164 pages documentées de clichés inédits qui retrace en faits et témoignages le parcours de ce créateur africain. La première biographie officielle autorisée de l'enfant de Guibaré devenu à force de travail acharné et de génie visionnaire le ''Karsamba'' (Maître d'école).

Aimé Dinguy's