France-Sénégal / Disparition de leur camarade Diary Sow : Les élèves du lycée Louis-le-Grand inquièts

Cela fait maintenant plus d'une semaine que Diary Sow, une étudiante sénégalaise, a disparu. Cette jeune fille de 20 ans est une brillante élève en préparation scientifique des grandes écoles au prestigieux lycée Louis-le-Grand, à Paris. Ses camarades du lycée s'inquiètent de sa disparition.

Sur les murs du lycée Louis-le-Grand, il y a des affiches montrant la photo de Diary Sow. Devant l'entrée de l'établissement, un groupe d'élèves discutent. Il n'y a pas longtemps qu'elles sont au courant de la disparition de l'étudiante sénégalaise et se disent inquiètes.

« Moi, j’en ai entendu parler hier soir sur le groupe de la classe, raconte une première lycéenne. À part ça, je n’ai pas eu d’informations plus tôt. Ça a commencé à être relayé auprès du CVL, de la Maison des lycéens et des associations du lycée ».

Une autre élève s'exclame : « Ça fait peur. C’est si proche de nous. Ça fait si longtemps et on en entend parler que maintenant ».

Il faut dire que la presse française n'a pas beaucoup parlé de cette disparition inquiétante. Mais cette lycéenne espère que l'issue sera heureuse : « On espère vraiment la retrouver vivante, en bonne santé et sans traumatisme. On espère franchement tous qu’elle va bien. On espère que ça soit le scénario le plus sain et que ça soit de sa propre décision si elle est partie. On espère vraiment que rien de grave ne lui soit arrivé ».

Les étudiants sénégalais mobilisés

Une enquête policière est actuellement en cours, et des étudiants sénégalais distribuent des tracts avec la photo de Diary Sow dans les rues de Paris. Un étudiant de la Sorbonne, qui s’est mobilisé dans les recherches, pointe le silence médiatique en France sur cette disparition : « Il n’y a que les médias sénégalais qui s’y intéressent. [...] Mais ça ne sert à rien, parce que Diary n’est pas disparue au Sénégal, elle est disparue en France. Je trouve que tous les médias français devraient en parler, parce que si une Française disparaît, tous les médias en parlent ».

De son côté, l’ambassadeur du Sénégal à Paris, El Hadji Magatte Sèye, a mis en place un comité de suivi quotidien. Il revient notamment sur le déroulement des faits : « L’absence de Mme Diary Sow a été constatée le 4 janvier, parce que c’est la reprise des cours et qu’elle n’est pas revenue en classe. Les autorités académiques se sont inquiétées de son absence après deux jours. Une élève brillante que l’on ne voit pas après deux jours, vous vous inquiétez ».

Rfi