rhdp-san-pedro-clement-nabo-lancien-ministre-clement-nabo-appelle-a-travailler-pour-implanter-le-rhdp.jfif

L'une des figures du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) se félicite des grandes œuvres réalisées par le président Ouattara dans la cité économique de San-Pedro et encourage les nouveaux préfets politiques du Rhdp à donner le meilleur d'eux-mêmes face aux nombreux défis qui pointent à l'horizon. 

 

Quatre ans après votre retrait de la gestion communale, quel regard portez-vous aujourd'hui sur la commune de San-Pedro ?

San-Pedro est en pleine croissance, il n’y a rien à dire sur ce point. Mieux, les gros projets qui sont en train d'être réalisés sont l'œuvre du pouvoir actuel à travers certains programmes de développement stratégique dont le Projet de Renaissance des infrastructures de Côte d'Ivoire (Prici), le Projet infrastructure pour le développement urbain et la comptabilité des villes secondaires (Piducas), qui ont pour objectif de permettre une meilleure performance économique des villes de Côte d'Ivoire. Et cette volonté d'une Côte d'Ivoire moderne et d'une région comme San-Pedro est l'œuvre du président de la République, Alassane Ouattara. Je lui dis infiniment merci pour tout ce qu'il fait pour San-Pedro et continuera de faire pour notre région. Voyez vous-mêmes, l'université, le palais de justice, le bitumage des plusieurs axes routiers à l'intérieur de la ville, le nouveau Centre hospitalier régional, la prison civile, le projet de la’’Côtière’’ en bonne voie. Tout ça, c'est ADO solution ! C'est pourquoi, nous nous préparons à lui rendre un digne hommage très bientôt. Notre grande doléance, c'est sa présence physique à cette journée dédicacée en sa personne.

 

Au sortir de l'élection des secrétaires départementaux ici San-Pedro, qui malheureusement a opposé deux listes d'une même famille. Quels consignes d'usages aux nouveaux préfets Rhdp ?

Effectivement, j'ai lancé l'appel au consensus mais le consensus n'a pas marché. Le fait qu'il n'y ait pas eu de consensus à San-Pedro fait également partie du jeu démocratique. Nous sommes partis à une élection à l'intérieur de notre parti politique avec deux listes. Une liste a gagné. Quoi de plus normal de respecter la liste gagnante et travailler pour le parti. Il faut maintenant penser aux batailles à venir, à savoir les élections municipales, régionales de 2023 et surtout les élections présidentielles de 2025. Je félicite la liste victorieuse que j'exhorte à tendre la main aux perdants qui n'ont pas démérité. Dans cette élection maison, c'est le Rhdp qui a gagné. Aujourd'hui, il faut lancer un autre appel, celui de l'union entre les filles et fils du Rhdp dans la perspective des futures échéances électorales. Nous appartenons tous à la même famille politique. Pour le bonheur de notre grand parti politique, il faut nous mettre ensemble et penser à l'avenir. Notre parti est fort. Il est important qu'il continue de l'être partout en Côte d'Ivoire et particulièrement ici à San-Pedro.

 

Y a-t-il un message aux militants RHDP et aux populations de San-Pedro ?

C'est un appel à la cohésion et au vivre-ensemble que prône le président Alassane Ouattara. Je veux dire aux populations de San-Pedro que Papa développement est là et je reste à leur disposition. J'appelle mes pairs du Rhdp à se projeter en se mettant en ordre de bataille pour les élections locales de 2023 puis la présidentielle de 2025. J'aimerais terminer sur des rumeurs émanant des réseaux sociaux autour de ma modeste personne, de ce que je serai candidat à tel ou tel poste aux futurs échéances locales. Je voudrais dire haut et fort à mes détracteurs que ce débat n'est pas à l'ordre du jour. Le débat d'une probable candidature n'est pas à l'ordre du jour. Ce que nous demande le Président Ouattara, c'est de travailler à implanter le Rhdp et à mobiliser les militants sur le terrain. 

Bleu Vincent

Correspondant régional