palais-des-sports-de-treichville-les-cadres-de-tiassale-reunis-autour-du-bandaman-handball-club.jpg

La Fédération ivoirienne de handball (Fihb) a organisé, ce dimanche 31 juillet 2022, les finales de la coupe nationale de Côte d’Ivoire (hommes et dames) édition 2022. A la salle polyvalente du Palais des sports de Treichville. La première finale chez les hommes a enregistré la victoire de l’équipe de Red Star OJA d’Abidjan sur celle de la Renaissance Don Bosco de Koumassi. Chez les dames, l’équipe du Bandama HBCT a été aux prises à celle de l’Habitat HBC.

A l’issue d’un match âprement disputé, les filles venues de Tiassalé vont perdre la finale non sans avoir démérité. Ce fut une belle partie sportive qui a permis aux cadres de Tiassalé, toute tendance confondue, de démontrer que la fraternité n’est pas un vain mot dans leur département. Ils se sont tous retrouvés autour de leur équipe. Ils ont montré présenté un bel exemple de cohésion, de vivre ensemble. Le secrétaire départemental du Rhdp de Tiassalé, Alpha Sanogo et le délégué départemental Pdci-Rda, Alexis Amichia, marchaient, main dans la main, dans la salle polyvalente du palais des sports. Exhortant les jeunes filles à faire en sorte que le trophée prenne le chemin de la cité du Bandama, dans la région de l’Agnéby Tiassa.

Les cadres de Tiassalé ont réussi une mobilisation autour de leur équipe qu’ils portent à bout de bras. A Treichville, hier, on ne pouvait distinguer une quelconque appartenance politique. C’étaient les fils et filles, cadres du département, mus par le souci de voir Tiassalé inscrire son nom, en lettres d’or, sur l’édition 2022 de la coupe nationale de la Fédération de handball qui ont effectué le déplacement du palais des sports.

A la fin du match, ils se sont tous rendus dans les vestiaires pour exprimer leurs félicitations et leurs encouragements aux filles du Bandama HBCT pour leur brillant parcours en championnat national. Elles occupent la première place au classement. Au nom de ces cadres, Alpha Sanogo leur a demandé d’être championnes à la fin de la saison. En guise de soutien et de motivation, il a remis au staff dirigeant la somme de 500. 000 FCFA, offerte par les cadres qui ont décidé de faire désormais de cette équipe, une des meilleures du championnat ivoirien. Avec laquelle il faudra compter.   

S. Beyniouah