Côte d’Ivoire/ retour de Laurent Gbagbo : Vincent Toh Bi souhaite un accueil chaleureux

Le retour annoncé de l’ex-Président ivoirien Laurent Gbagbo, le 17 juin prochain défraie la chronique dans la classe politique tout comme dans la société civile. L’ex-Préfet d’Abidjan Vincent Toh Bi par ailleurs président de l’Ong Aube Nouvelle suit avec intérêt le comeback du leader charismatique du Front populaire ivoirien.

Lors de sa conférence de presse animée le mardi 8 juin 2021 à Abidjan, le Préfet hors grade s’est dit favorable au retour de Gbagbo. « Fidèle à sa mission de contribuer à l’union et à la cohésion des filles et fils de la Cote d’Ivoire, Aube Nouvelle souhaite que le retour du Président Laurent Gbagbo soit l’opportunité de renforcer la paix et la fraternité dans nos communautés et de construire un nouveau pacte positif entre tous les principaux leaders de la Côte d’Ivoire », a-t-il déclaré.

Après avoir sillonné de nombreuses localités du pays et entendu les populations, le conférencier a indiqué que le règlement des passifs de la crise de 2010-2011, est dit-il, une voie qui stabilisera les communautés.

Pour lui, il est temps d’assainir le débat politique national et de l’orienter vers des sujets de développement et d’intérêt commun. Qui exigent selon le conférencier de nouvelles dispositions d’esprit, de pardon mutuel.

Il a souhaité que les opinions nationales ne se cristallisent pas sur des principes idéologiques forgés dans chaque formation politique mais sur l’urgence de faire gagner le peuple de la Côte d’ivoire.

« Le retour du Président Laurent Gbagbo est l’un des pas déterminant vers la route de la paix. Il nous parait donc crucial de soutenir tous les efforts du Président de la République Alassane Ouattara dans sa volonté de poursuivre la consolidation d’une Côte d’Ivoire unie », a-t-il dit.

Vincent Toh Bi a saisi l’occasion pour appeler la classe politique à apaiser la situation. « Nous demandons aux hommes politiques de s’abstenir des discours guerriers et d’engager à tenir des paroles de conciliation. Qu’ils n’attisent pas les situations de tension et qu’ils jouent pleinement leurs rôles de pacificateurs et d’éclaireurs des consciences. Il est vital pour notre pays d’éviter les discours guerriers, surtout de la part des politiciens », a-t-il averti.

Pour clore le président de l’Ong Aube Nouvelle a appelé la population ivoirienne à s’inscrire dans une logique d’union, de discipline de fraternité et de paix pour un accueil chaleureux de Laurent Gbagbo.

Aimé Dinguy’s N.