Côte d’Ivoire / Pulchérie Gbalet retrouve la liberté après 8 mois de détention

La présidente d’Alternative citoyenne ivoirienne (ACI), Pulchérie Edith Gbalet arrêtée en août 2020 a été libérée dans la nuit du mercredi après huit mois de détention. Selon son avocat, Maître Innocent Saki, sa cliente bénéficie d’une liberté provisoire.

« C’est une liberté provisoire. Mais je ne sais pas pour le moment si c’est assorti de conditions ou pas », a précisé Me Saki, joint par téléphone par un média ivoirien.

Son conseil dit toutefois ignorer tous les autres détails de cette libération nocturne. « J’en saurai un plus dans le courant de la journée », a-t-il indiqué.

Pulchérie Gbalet, figure de proue du mouvement de la contestation du 3è mandat illégal d’Alassane Ouattara en octobre 2020, avait été arrêtée dans la nuit du 15 au 16 août 2020 en compagnie de deux de ses collaborateurs et écrouée avec ces derniers à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA).
Elle était poursuivie pour « troubles à l’ordre public, appel à l’insurrection, incitation à la révolte, violences et voie de fait, destructions de biens publics et privés ».

Depuis de longs mois, plusieurs ONG, organisations de défense des droits de l’homme et chancelleries appelaient à sa libération.

A.K.