Côte d’Ivoire / Les évêques exigent la libération des prisonniers politiques et le retour des exilés

La conférence des évêques catholiques de Côte d’Ivoire a appelé, ce vendredi 20 novembre 2020, au cours d'un point de presse animé à Abidjan, les leaders politiques à poursuivre sur la voie du dialogue pour conduire le pays dans la paix et la stabilité.

« Nous encourageons les deux principaux leaders de la vie politique actuelle de notre pays, les présidents Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié, à poursuivre et à intensifier, sur les bases claires, le dialogue qu'eux-mêmes ont initié à la grande satisfaction du peuple, aux fins de parvenir à la concorde nationale », a déclaré Monseigneur Ignace Bessi Dogbo, évêque de Katiola et président de la conférence dés évêques catholiques de Côte d’Ivoire.

Toutefois, les évêques catholiques de Côte d’Ivoire ont souhaité que ce dialogue entamé, le mercredi 11 novembre dernier par les présidents Ouattara et Bédié puisse prendre en compte « la libération de tous les prisonniers politique ». Ils ont également demandé que les échanges entre le pouvoir d'Abidjan et de l'opposition puissent favoriser « le retour rapide de tous les exilés, dont l'ex chef d'Etat Laurent Gbagbo afin qu'ils prennent toute leur place dans le processus de réconciliation ».

Déplorant le manque d'objectivité dans l'interprétation de la constitution ivoirienne, le président de la conférence épiscopale catholique a recommandé vivement que « le dialogue Bédié-Ouattara prenne en compte la promotion des droits et des libertés individuelles, d'une justice équitable et de la culture rencontre ».

Lors de son discours à la nation après sa réélection, le président de la République Alassane Ouattara a réitéré sa volonté de rencontrer le leader de l'opposition Henri Konan Bédié dans le cadre d'un dialogue sincère et inclusif dans le respect de l'ordre constitutionnel. Le mercredi 11 novembre, les deux personnalités se sont rencontrés au Golf Hôtel d'Abidjan.

Le mardi 17 novembre dernier, le président Alassane Ouattara a annoncé au cours d’une rencontre du conseil politique du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), avoir donné des instructions au Premier ministre Hamed Bakayoko pour élargir les négociations avec le Front populaire ivoirien (Fpi).

A.K.