Côte d’Ivoire / Le gouvernement en faveur du dialogue social pour créer plus d’emplois

Le Premier ministre ivoirien, Patrick Achi, a indiqué le 1er mai 2021 à Abidjan, lors de la célébration de la Fête du Travail, que le gouvernement est engagé pour le dialogue social, afin de créer plus d’emplois.

« La Côte d’Ivoire est résolument engagée, dans le cadre du dialogue social tripartite gouvernement-employeurs-travailleurs, à poursuivre encore ses efforts pour créer massivement des emplois, plus particulièrement pour les jeunes, promouvoir le travail décent, notamment celui des femmes et lutter à l’inverse, avec l’énergie la plus forte, contre toutes les formes de travail des enfants », a déclaré Patrick Achi.

Le chef du gouvernement a souligné que l’objectif premier est d’œuvrer ensemble pour trouver des solutions efficaces aux difficultés qui peuvent perturber la fluidité et la sérénité du climat social.

Patrick Achi a noté que l’évolution positive de l’économie ivoirienne a permis d’enregistrer des efforts considérables de revalorisation du traitement des fonctionnaires et agents de l’Etat et des avancées notables dans le secteur privé.
Le chef du gouvernement a insisté sur le fait que les revendications des centrales syndicales font l’objet de discussions dans le cadre du dialogue continu mené au titre de la trêve sociale, signée entre le gouvernement et les partenaires sociaux, le 17 août 2017.

Les revendications des cinq centrales syndicales (Humanisme, UNATRCI, FESACI, Dignité et UGTCI) portent, entre autres, sur l’adoption d’un nouveau statut de la fonction publique, l’instauration d’une nouvelle grille salariale, la révision du SMIG et du SMAG, la suppression d’impôts sur les pensions, la classification de la Covid-19 comme une maladie professionnelle et le respect des libertés syndicales.

A.K. source Primature