Côte d’Ivoire / La prison à vie et une amende de 1 milliard de francs CFA requis contre Amadé Ourémi

Le parquet n’y est pas allé de main morte dans l’affaire qui l’oppose à Amadé Ourémi, 57 ans, de nationalité burkinabè, accusé des faits d'assassinats massifs, viols, traitements inhumains et dégradants commis dans la ville de Duékoué, lors de la crise post-électorale de 2011.

800 morts en deux jours selon des témoins. Le procureur de la République a souhaité, ce mercredi au Tribunal d’Abidjan-Plateau que ce dernier soit condamné à la prison à vie sans possibilité de remise de peine.

Le parquet a souhaité également qu’Amadé Ouremi paye 1 milliard de francs CFA à l’Etat de Côte d’Ivoire à titre de réparation pour les préjudices subis par les victimes. L'ancien chef de milice, Amadé Ouérémi,  mari de plusieurs femmes et père de plusieurs enfants, a nié toute responsabilité devant la cour d'assises d'Abidjan, depuis l’ouverture du procès et jusqu’à la date du réquisitoire du procureur. Il a pris parfois Dieu à témoin pour clamer son innocence. La cour rendra son verdict dans les prochains jours.