Côte d’Ivoire / La CEI veut améliorer le processus électoral

La Commission électorale indépendante a organisé les 2, 3 et 4 décembre 2020, à Abidjan-Cocody, un atelier d’évaluation de l’élection du président de la République du 31  octobre 2020.  A la cérémonie de clôture de ces assises, ce vendredi 4 décembre 2020, son Président, Ibrahime Coulibaly-Kuibiert, a levé un coin du voile sur le rapport provisoire.

Celui-ci met en exergue des acquis indéniables notamment la tenue effective des opérations qui ont été planifiées, le  sens de l’anticipation et de la célérité dans le déploiement de certains matériels. Mais surtout, des propositions pour améliorer l’organisation des opérations électorales à venir.

« Je voudrais me réjouir de votre adhésion à la vision de la Commission centrale de faire de la CEI, une institution respectée, résolument engagée à conduire les processus électoraux avec rigueur et efficience. Je puis vous assurer de notre pleine disponibilité à engager la mise en œuvre diligente des recommandations de ce séminaire selon un timing raisonnable. Et surtout dans l’intérêt d’améliorer les échéances électorales qui commencent très bientôt », a déclaré Coulibaly-Kuibiert à l’endroit des séminaristes.

Il a également profité de cette occasion  pour exprimer sa gratitude à l’ensemble des personnels de la Commission électorale et à ses collègues commissaires centraux pour le travail abattu et leur sens de la disponibilité et du sacrifice pour la Nation.  La Cérémonie s’est d’ailleurs achevée  par l’hymne national comme dire tout l’attachement de la Commission électorale à la vivacité de la  démocratie en Côte d’Ivoire. 

Les élections présidentielles du 31 octobre 2020 ont été émaillées de violences ayant entraîné une centaine de morts quand le sscrutin lui-même est fortement contesté par l'opposition ivoirienne et plusieurs organisations internationales.