Mode : Alexia Kanté, l’ex-concubine de Dj Arafat arrêtée à Dakar avec son mari

Alexia Kanté, l’ex-concubine de Dj Arafat et son mari sont actuellement dans de sales draps à Dakar. Ils ont été arrêtés par les agents de la Sûreté Urbaine pour pratique illégale de la médecine. La jeune femme faisait des injections à des femmes en leur promettant d’avoir de gros seins et fesses en une semaine.

Elle fait la “Une” des journaux sénégalais depuis son arrestation. Cette Ivoirienne qui fait la Une des journaux sénégalais pratiquait des injections aux femmes pour augmenter leurs fesses et seins. Ce, sans aucune qualification médicale. Seneweb s’est intéressé à la vie de la jeune dame très connue de la jet-set ivoirienne.


Battue et assiettes cassées sur sa tête


En effet, de son vrai nom Alexia Vody Joséphine Zeplenou, elle était l’ex concubine du défunt DJ Arafat. Ils ont d’ailleurs eu un enfant nommé Owen Houon.
Elle avait fait la une des journaux ivoiriens suite à un scandale avec l’artiste. L’accusant d’infidélité, Arafat l’avait battue et avait brisé des assiettes sur sa tête. Le chanteur était persuadé qu’elle l'avait trompé à l’époque avec Jean Olivier Akum. Cette scène filmée qui avait fait le tour de la toile date de 2011. La vidéo avait été publiée par une ancienne amie d’Alexia nommée Tya Vuitton.

A l’époque, Alexia n’avait pas porté plainte et avait demandé aux Ivoiriens de se mêler de ce qui les regarde.


Un mariage en présence de Henriette Konan Bédié


4 ans après, en 2016, elle s’est mariée Kanté Ismael dit Wang. Le mariage a eu lieu le 07 mai à la mairie du Plateau devant un parterre de personnalités et des peoples.
La célébration de cette union était rehaussée par les présences effectives de Madame Henriette Konan Bédié l’épouse de l’ancien Président d Côte d’Ivoire, par ailleurs témoin de la mariée, et de Beugré Mambé, gouverneur du District d’Abidjan, témoin du marié.

 

Les aveux de la "chirurgienne" Alexia Kanté qui font froid dans le dos

 

L’Ivoirienne est passée aux aveux. Selon Libération, elle a confié aux enquêteurs qu’elle avait loué un appartement meublé à 100 000 Fcfa par jour aux Almadies, lequel lui servait de «clinique». Son mari assurait la compatibilité.

Pour la chirurgie (augmentation des seins, augmentation du fessier, remodelage des lèvres), Alexia, qui n’a fait aucune étude dans ce sens, utilisait de l’acide hyaluronique, des fils, des injections à base de café, en brûlant la graisse du ventre, du dos...

Les prestations se faisaient à prix d’or. La rhinoplastie au fil est facturée à 420 000 f cfa ; l’augmentation et le remodelage des lèvres entre  40 et 70 000 f cfa ; le lifting au fil entre 100 et 150 000 f cfa ; l’augmentation du fessier : 50 000 f cfa par injection avec deux injections au minimum pour chaque cliente ; les injections amincissantes à base de café : 25.000 f cfa par dose.

Elle a confié que beaucoup de Sénégalaises l’ont contactée, via les réseaux sociaux, pour grossir leurs fesses.

«C’est pourquoi je suis venue une deuxième fois à Dakar. C’est une fois au commissariat que j’ai compris que mes activités étaient interdites, car ce n’est pas le cas en Côte d’Ivoire où je tiens un salon dénommé Amza Beauty à Cocody», a déclaré Alexia Kanté.

A.K. avec seneweb