Côte d’Ivoire / Un film documentaire dédié à Henriette Diabaté présenté aux députés

Les parlementaires de l'Assemblée nationale ont visionné le film documentaire sur la grande chancelière, Henriette Rose Dagri Diabaté, intitulé ‘’Henriette, l'Ivoirienne’’ ce mercredi 16 décembre 2020 à l'hémicycle.

Selon son fils, Jean-Philippe Kaboré, représentant sa mère, c’est un film-documentaire de 1h15 minutes qui retrace le parcours et l'engagement politique de la Grande chancelière.

Dans le film, le professeur titulaire és histoire a relaté les faits marquants de sa vie. « On m'a fait reprendre le Cp1. A la maison, on ne parlait que le français avec papa. Ce qui a fait que je n'ai pas vite parlé l'Aladjan (Ndlr etnhie de Jacqueville), confie Mme Dagri. Qui a fait plusieurs villes du pays notamment Bingerville, Agnibilékro, Abengourou, Sassandra, Dimbokro et Gagnoa à cause de l'activité professionnelle de son géniteur. Et, c'est dans cette dernière localité qu'elle rencontre son homme après l'obtention de son baccalauréat.

L'ex-secrétaire générale du Rassemblement des républicains (Rdr) a parlé aussi de sa carrière politique, du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (Pdci) au Rdr. Elle n'a pas oublié de raconter quelques anecdotes de ses relations avec le président de la République actuel Alassane Ouattara. Fervente chrétienne catholique, Rose Dagri Diabaté dit parler 6 langues vernaculaires : L'Aladjan, le baoulé, bété, l'ebrié, l'agni et Malinké.

A la fin de la projection du film, des députés ont exprimé leur joie. « Mme Dagri reste un modèle et une source d'inspiration. J'ai vécu des moments forts avec elle à l'école de police », a confié le député Ouattara Imbassou. Au nom des femmes députés, Fofana Lossamba a reconnu que « C'est un modèle de vie et de combat qui nous a été présenté et je souhaite qu'il en inspire plus d'un ». Youssouf Traoré, vice-président de l'Assemblée, président de séance, n'a pas caché son sentiment de joie. Henriette Dagri Diabaté Rose est la première femme africaine titulaire d'un doctorat d'Etat en Histoire.

 

Y. Coulibaly