Nous sommes le: 12/11/2019 et il est: 04:35

Organisation de la CAN 2021 / Le dernier ultimatum la CAF donne au Cameroun

La Confédération africaine de football ne veut pas courir une seconde fois le risque de reporter la tenue de la Coupe d’Afrique des Nations 2021 au Cameroun.

 

Aussi, en raison du retard accusé dans l’exécution des travaux, la CAF a-t-elle donné un dernier délai de 6 mois au pays organisateur, le Cameroun, pour livrer l’ensemble des sites devant accueillir la phase finale de cette compétition continentale prévue pour 2021.

 

Alors que la CAN 2021 se tient dans l’été 2020, le président de la CAF Ahmad Ahmad veut s’assurer de la disponibilité des installations avant l’échéance et éviter ainsi le coup de 2019.

 

En clair, le pays de Samuel Eto’o pourrait perdre à nouveau l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations. Les différents travaux de construction des chantiers devant accueillir la CHAN 2020 et la CAN 2021 n’avancent toujours pas. Après une récente visite d’inspection sur le chantier du complexe d’Olembe à Yaoundé (un stade de 60.000 places, deux terrains d’entraînement, des espaces commerciaux et structures d’hébergement), qui va porter le nom du président de la République, Paul Biya, la CAF n’est pas satisfaite de l’évolution des travaux.

 

Face à ce nouveau retard constaté, la CAF a demandé au Cameroun de livrer les chantiers au plus tard en juin 2020. Soit la date prévue (mais non encore officielle) pour le démarrage du CHAN, supposé se dérouler dans les quatre enceintes suivantes : stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé (38.000 places), stade Kuekong de Bafoussam (20.000 places), stade Omnisports de Limbe (20.000 places, déjà utilisées lors de la CAN féminine 2016), stade Omnisports de Bepanda et Complexe sportif de Japoma à Douala.

 

Le groupe Piccini, en charge de la construction du complexe d’Olembe, entend faire ce qui est de son possible pour respecter le délai de l’instance continentale du football africain.