Nous sommes le: 12/11/2019 et il est: 04:02

Nigéria / Plusieurs enfants dont des Ivoiriens, Nigériens retrouvés enchaînés dans un faux centre coranique

La traite des êtres humains devient multiforme en Afrique. En effet, plusieurs enfants ont été retrouvés dans un centre islamique situé dans le quartier de Sabon Gari à Daura, la ville natale du président Muhmmadu Buhari. Il s’agit en réalité s’un faux centre. Les enfants qui ont été découvert par la police, ont été libérés.

 

Ce sont au moins 300 personnes enchainées qui ont été ainsi libérées.

 

S’adressant aux journalistes sur les lieux, ce lundi, le commissaire de la police Sanusi Buba a révélé que l’endroit existait depuis plus de 40 ans, rapporte Politics Nigeria.

 

Il a ajouté que des enfants qui avaient fui le centre avaient sonné l’alarme, ce qui a conduit à une descente de la police sur les lieux. Il a précisé qu’il y avait six chambres dans l’établissement et que chacune d’entre elles pouvait accueillir plus de 40 détenus déshumanisés, rapporte la même source.

 

« Notre enquête préliminaire a révélé que Malam Bello, ancien professeur coranique depuis près de 40 ans, avait recueilli des enfants de leurs parents dans le but voilé de les réhabiliter. Malheureusement, il fait l’inverse car rien ne se passe dans la doctrine islamique ou la morale ici », a indiqué le policier cité par Politics Nigeria. 

 

«Malheureusement, il a enchaîné les détenus, adultes et enfants, issus des différents Etats du pays, avec la plupart des détenus de la République du Niger, de la Côte d’Ivoire et de plusieurs autres pays africains et manifestement indignes de tout centre de réadaptation », a estimé le chef de la police.