Nous sommes le: 04/04/2020 et il est: 04:58

L'animatrice Caroline Flack, l’ex-petite amie du prince Harry, s'est suicidée, le Royaume-Uni est sous le choc

Caroline Flack a été retrouvée morte samedi chez elle, à Londres. Elle avait 40 ans.

Elle était l’un des visages familiers des téléspectateurs britanniques. L’animatrice Caroline Flack a été retrouvée morte samedi dans son appartement londonien. L’avocat de sa famille a révélé qu’elle s’était suicidée. Elle était âgée de 40 ans.

L’annonce de son décès a créé un choc outre-Manche. Elle avait présenté les versions locales des très populaires Je suis une célébrité, sortez-moi de là ! ou du télécrochet X Factor. Signe de son capital sympathie auprès du public, elle avait remporté le Danse avec les stars britannique en 2014.

Depuis samedi, en même temps que les hommages se multiplient sur les réseaux sociaux, les messages pointant du doigt la presse people abondent.

Déboires judiciaires

Caroline Flack, dont la carrière télévisuelle a débuté il y a une quinzaine d’années, a été dans le radar des tabloïds à plusieurs reprises. Ses relations sentimentales avec le prince Harry – une brève histoire en 2009 – et le chanteur Harry Styles, avaient fait les choux gras des tabloïds.

Ces journaux sensationnalistes ne l’ont pas davantage épargnée, lorsque, en décembre, elle a été accusée d’avoir agressé son compagnon, le tennisman Lewis Burton. Lors d’une première comparution, elle avait plaidé non coupable. Bien que son petit ami ait demandé l’abandon des poursuites, l’affaire devait être jugée au tribunal le 4 mars. Ces déboires judiciaires ont coûté à Caroline Flack son poste d’animatrice de la très suivie émission de téléréalité Love Island.

« Je connais peu de choses de Caroline Flack. Mais j’en sais assez pour constater l’effarante hypocrisie et la manière dont certains réécrivent leurs points de vue et les événements sur Twitter ce soir », a tweeté samedi le journaliste et écrivain Alastair Campbell, ex-directeur de la communication de Tony Blair.

Articles supprimés

Le Guardian écrit que des tabloïds ont dépublié des articles négatifs sur Caroline Flack mis en ligne avant sa mort. Le Sun, par exemple, a supprimé une publication mettant en avant une carte de Saint Valentin satirique représentant une caricature de l’animatrice accompagnée du message « I’ll fucking lamp you ». Un jeu de mots autour du mot « lamp », faisant référence à la lampe avec laquelle elle aurait frappé Lewis Burton – ce dernier avait démenti l’information par la suite- et au sens argotique du terme, synonyme de « tabasser ».

A.K.

Source afp et 20minutes.fr