Nous sommes le: 07/12/2019 et il est: 01:40

La Côte d’Ivoire célèbre avec faste Lambert Amon-Tahoh

L’on n’attendra pas sa mort avant de célébrer la riche carrière politique, administrative, diplomatique et surtout syndicale de l’ancien ministre Lambert Amon-Tahoh.

De son vivant et fort de ses 93 ans, le comité national d’hommages aux doyens a décidé de l’honorer. Son expérience acquise auprès de feu Félix Houphouët-Boigny suffit à démontrer que sa vie mérite une attention particulière lorsque la grandeur de la Côte d’Ivoire est évoquée. Cette célébration qui s’annonce grandiose se veut un creuset de reconnaissance du mérite. L’information a été donnée à Cocody, hier par Hervée Coulibaly, présidente du comité d’organisation.

Selon elle, il a été a décidé d’organiser des journées d’hommage les 15 et 17 novembre 2019, à Sofitel l’hôtel Ivoire d’Abidjan Cocody et Eboué, son village natal à l’intention du père de Marcel Amon Tanoh, ministre des Affaires étrangères.

A cet effet, une conférence publique sur le thème : «L’histoire coloniale et postcoloniale de la Côte d’Ivoire avec l’un des fidèles serviteurs du président Félix Houphouët Boigny », sera animée par Dr Djofolo Doumbia, enseignant-chercheur, par ailleurs directeur de la communication de l’Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody.

Elle sera suivie d’un dîner et d’une projection de film personnalisé. Il a aussi rappelé qu’outre les invités qui constituent 2/3 des personnes du 3ème âge, il y aura la mobilisation plus 1000 personnes sur l’esplanade de Sofitel l’hôtel Ivoire.

Ce, pour célébrer l’enfant né au bord de la lagune Aby. Cette cérémonie de reconnaissance se déroulera en présence de Daniel Kablan Duncan, de Kandia Camara, du Dr Eugene Aka Aouélé, de Berte Abdrahamane, directeur général de la Cgrae ainsi que de Jean Marc Yacé, maire de la commune de Cocody.

L’enfant prodige du Sanwi mérite cette célébration de grandeur nature. C’est pourquoi, le comité d’organisation invite les diplomates à s’approprier cette cérémonie car il est l’un des leurs.

R.K.