Nous sommes le: 21/09/2019 et il est: 12:37

Javier Pastore rend un bel hommage au PSG

 

Chouchou du Parc des Princes pendant de nombreuses années, Javier Pastore est revenu sur son passage au Paris Saint-Germain, ce mardi dans une longue interview accordée à France Football.

 

A la Roma depuis un an, Javier Pastore a toujours du mal à enchaîner les matchs pour se maintenir au plus haut-niveau. De ce côté-là, rien n’a changé par rapport à ses dernières saisons sous le maillot du PSG. Mais en Italie, la patience est peut-être moins grande qu’en France. Car en dépit de nombreux pépins physiques, le milieu de terrain argentin a toujours été très apprécié à Paris. C’est sur cette relation particulière nouée avec le public parisien qu’il est revenu dans un long entretien accordé à France Football. « Je me suis toujours senti compris chez vous. Parce qu’il y a cet amour du beau jeu en France. J’ai été et je resterai à jamais marqué par mes années Paris-Saint-Germain, sourit Pastore. J’entends toujours : “Javier, tu étais un joueur à part.” Cette expression me touche. Le PSG a toujours eu des joueurs comme ça, avec Ronaldinho, Rai, qui étaient très techniques. Je suis fier d’avoir été autant aimé par le public parisien. Je n’oublierai jamais l’amour des gens. » 

 

Pastore : « J’ai pris la place que l’équipe me donnait »

 

Quand on lui parle de regrets sur son passage au PSG, le natif de Cordoba les balaie d’un revers de la main. « J’ai eu la chance d’arriver à Paris la première année et de me sentir un joueur très important. Il y avait Ménez, Nenê... On se sentait tous au même niveau, très importants. Et puis, il y a des joueurs comme Ibrahimovic, Cavani, Di Maria, Beckham qui sont arrivés. Des joueurs qui étaient déjà très haut. Donc moi, j’ai pris la place que l’équipe me donnait, explique-t-il un an après son départ. Je ne pouvais pas prétendre être au niveau d’Ibrahimovic. Parce que c’était un joueur super important, grâce à son fort caractère et à ce qu’il apportait sur le terrain. C’était aux autres d’être intelligents et de se mettre au diapason. » Quintuple champion de France dans la Capitale, le joueur de l’AS Rome garde surtout mémoire le « beau jeu » pratiqué à Paris, qu’il range même parmi les « meilleurs en Europe ». Un compliment, un de plus, qui sera apprécié à sa juste valeur par le public du Parc des Princes.

 

Avec msn