Nous sommes le: 21/10/2019 et il est: 12:20

Il tente de violer la femme de son grand frère

Ngagne Dione pourrait passer les six prochains mois en prison. Âgé de 27 ans, il est poursuivi de tentative de viol sur la femme de son grand frère. Il devra attendre le 8 octobre prochain pour être édifié.

Quelle mouche a piqué Ngagne Dione ? Attrait hier au Tribunal de Pikine-Guédiawaye, le bonhomme est accusé d'avoir tenté de violer la femme de son grand frère.

En effet, Ngagne Dione n'avait que d'yeux que pour Marianne Diop, sa belle-sœur. Profitant de l'absence de son grand-frère, Ngagne s'est introduit dans la chambre de la dame et a constaté que cette dernière prenait sa douche. Sans se poser de question, il décide d'attendre. Dès qu'il voit sa belle-sœur sortir des toilettes, à moitié nue, il a perdu tout contrôle et s'est jeté sur elle. Prise de court, la jeune femme s'est mise à crier de toutes ses forces. Elle est finalement secourue par le voisinage, arrivé au bon moment. Ngagne est maîtrisé et acheminé à la police.

Entendu hier à la barre, il a réitéré ses déclarations faites à l'enquête préliminaire. "Je voulais satisfaire mon désir sexuel vu que je suis célibataire. Je voulais la violer, mais j'ai pas pu, car les voisins sont arrivés", explique le mis en cause.

Revenant sur la tentative de viol, la partie civile indique que les faits ont eu lieu dans la chambre conjugale. Marianne Diop explique que son beau-frère est venu chez elle pour une visite de courtoisie. "J'étais dans les toilettes. À ma sortie, je l'ai retrouvé dans ma chambre. Surprise, je me suis dirigée vers mon armoire pour chercher des habits. Il m'a attaqués par derrière, a défait mon pagne et j'ai crié. Les voisins qui sont venus à ma rescousse", raconte-t-elle.

Elle pense que son beau-frère était obsédé par des démons, du fait qu'il a des troubles psychiques. Interrogé à son tour, le témoin El Hadji Dièye indique que ce jour-là, il était dans sa chambre, quand subitement, il a entendu des cris. "Ma femme qui était allée s'enquérir de la situation est revenue me dire qu'elle a vu Marianne par terre et Ngagne au-dessus d'elle. C'est ainsi que je suis parti pour l'aider. C'est son mari qui a décidé de porter plainte, car plusieurs jours auparavant, Ngagne Dione rodait autour de la maison", renseigne-t-il.

Le maÎtre des poursuites a estimé que les faits sont extrêmement graves. "Si les voisins n'étaient pas sur les lieux, on ne parlerait pas de viol. En plus, rien ne prouve qu'il ne jouit pas de ses facultés mentales", indique le parquet qui a requis une peine de 6 mois ferme. Le jugement sera rendu le 8 octobre prochain.

Source : seneweb