Nous sommes le: 27/02/2020 et il est: 06:12

Folorunsho Alakija : « je continue de laver les sous-vêtements de mon mari… »

Folorunsho Alakija, vice-présidente exécutif de Famfa Oil et la Directrice Générale du Groupe de La Rose de Sharon Group (qui comprend The Rose of Sharon Prints et Promotions Limited et Prints Reality Digital) dans une récente interview, a révélé qu’elle prend soin de son mari comme une excellente épouse africaine.

Son statut de femme la plus riche d’Afrique ne l’a guère empêché d’être une femme soumise dans son foyer. La nouvelle vice-chancelière de l’Université d’Osun, Folorunsho Alakija a appris à redescendre de ses grands chevaux pour accomplir ses devoirs et ses obligations envers son mari.

«Je lavais toujours ses sous-vêtements jusqu’à il y a six ans, il a insisté pour que je dusse arrêter. Je prépare aussi son plat de légumes spécial, et je fais sa manucure et pédicure régulièrement. Cela me donne de la joie à chaque fois que ses amis louent mon plat de légumes sur la base de ce que mon mari leur dit», déclare la milliardaire nigériane.

La femme d’affaires s’emploie également à ce que la différence de statut entre elle et son époux ne soit pas un frein à l’épanouissement de leur couple.

«Même si nous travaillons dans le même bureau, je veille toujours que nous embrassions deux fois par jour, matin et soir », poursuit-elle.

«Mon mari est mon meilleur ami, le plus grand conseiller et défenseur. Nous nous connaissons depuis 40 ans et sommes mariés depuis 37 ans et avec quatre garçons », dévoile Folorunsho Alakija.

À l’ère de l’émancipation féminine et des combats pour l’égalité hommes-femmes, Alakija s’affirme comme une modèle de soumission et de dévotion rare.

 

Avec benintimes