Nous sommes le: 18/01/2020 et il est: 06:00

Côte d’Ivoire / Sidi Touré met les afficheurs devant leurs responsabilités

Une crise sans précédente est née dans le cadre de l’assainissement dans le secteur de l’affichage publicitaire. Pour mette fin à cette crise, Sidi Touré,  ministre de la Communication et des médias, a eu une rencontre décisive avec  les associations des professionnelles de l’affiche, le jeudi 9 janvier 2020, à son cabinet, au Plateau. Où il a scellé une meilleure collaboration avec les professionnels de l’affichage.

 

Dans un discours franc, Il a relevé qu’il est « important de comprendre qu’en tant que représentant de l’Etat, il est de sa responsabilité de garantir la pratique d’une publicité loyale, saine, équitable et respectueuse des dispositions en vigueur ». Il a par ailleurs souligné que l’Etat n’a aucun intérêt à empêcher les afficheurs d’exercer leur activité.

 

« Cet impératif gouvernemental contribue au bien-être des entreprises. C’est à ce prix que vos entreprises pourront prospérer dans un environnement sain », a-t-il expliqué.

 

Selon lui, l’assainissement du paysage publicitaire du district autonome d’Abidjan par une lutte sans relâche contre l’anarchie et la mise en œuvre également d’une stratégie de réorganisation des espaces urbains en se basant sur des critères justes et l’observance des dispositions juridiques encadrant le secteur sont salutaires.

 

« Comme vous pouvez le constater, cette année les défis sont nombreux et il appartiendra à tous les acteurs de se préparer à réaliser en union ces défis.  C’est mon intime conviction et mon état d’esprit. Au niveau de l’affichage publicitaire, mener à son terme la politique. Il est donc nécessaire d’adopter des comportements nouveaux respectant les textes en vigueur. Soyez rassurés! Pour l’année 2020, je m’engage à améliorer la collaboration avec vous et avec les acteurs institutionnels notamment les collectivités territoriales pour mettre fin au dysfonctionnement constaté dans la procédure de validation des implantations des dispositifs publicitaires. Je voudrais vous réitérer ma détermination qui, je l’espère est notre ambition commune: celle de redorer l’image de la communication publicitaire en général et de l’affichage en particulier », a-t-il fait savoir.

 

Pour sa part, Mahama Coulibaly, président de la Chambre des afficheurs de Côte d’Ivoire (Cafci), le ministre est dans les dispositions de collaboration et de modération pour assainir l’environnement de ce secteur-là. « On a bon espoir que les choses vont passer bien », a-t-il espéré.

F. T.