Nous sommes le: 04/04/2020 et il est: 06:02

Côte d’Ivoire / Rémi Dion, Rhdp tonkpi rural : « Une candidature de Mabri ne peut pas affaiblir le Rhdp »

A quelques 7 mois de la présidentielle d’octobre 2020, le président du ‘’Rhdp Tonpki rural’’ fait le point de son mouvement sur le terrain. Rémi Dion, maire de la commune de Sangouiné apprécie le choix du candidat du Rhdp, Amadou Gon Coulibaly mais s’indigne de voir Mabri Toikeusse tenir tête au président Alassane Ouattara, lors du conseil politique du 12 mars dernier. Il salue le combat engagé par les autorités ivoiriennes contre le Covid-19.

 

Le gouvernement vient de prendre des mesures pour lutter contre le coronavirus. Quelles dispositions avez-vous prises dans ce cadre ?

Je voudrais avant tout témoigner toute ma reconnaissance au gouvernement ivoirien pour avoir pris si tôt des mesures de prévention et de lutte contre la pandémie du covid-19. En ce qui concerne Sangouiné, nous avons rapidement tenu une réunion de crise avec le maire résident ainsi que le personnel administratif pour mettre en place un plan d'actions dans le cadre de la sensibilisation en collaboration avec la radio locale. Nous informons donc au quotidien les populations sur les comportements qu'elles doivent avoir afin d’éviter la propagation de la maladie. Il s’agit surtout de respecter scrupuleusement les consignes d'usage du ministère de la Santé et l'interdiction d'activités de grand regroupement. Nous voudrions profiter de cette occasion pour dire aux malades que nous sommes avec eux.

 

Il était prévu l’investiture de 500 délégués de votre mouvement ‘’Rhdp Tonpki rural’’ dans la sous-préfecture de Zagoue. Qu'en est-il exactement ?

Nous avons récemment fait une déclaration pour annoncer le report de cette grande cérémonie d'investiture de 500 délégués du ‘’Rhdp Tonkpi rural’’ de la grande sous préfecture de Zagoue précisément dans le canton Souin. Ce sont plus de sept villages et campements qui nous attendaient pour l’investiture de leurs délégués et nous présenter leurs comités de base installés pour la victoire du Rhdp en 2020. Mais compte tenu de la situation sanitaire actuelle qui prévaut dans notre pays et dans le monde, nous avons jugé bon de reporter cette cérémonie d'investiture pour mieux nous préparer et revenir en force. Nous demandons donc aux militants ‘’Rhdp du Tonkpi rural’’ de cette zone de rester vigilants et respecter le mot d'ordre du ministère de la Santé et de l'Hygiène publique.

 

Le ministre Mabri s’est révolté contre le choix du Conseil politique du Rhdp porté sur Amadou Gon, le jeudi 12 mars. Quelle analyse ?

Le président du ‘’Rhdp Tonkpi’’ rural que je suis, maire de la commune de Sangouiné délégué communal et sous préfectoral de Sangouiné à été choqué, ce jour-là de voir M. Mabri Toikeusse assis alors que le président Alassane Ouattara et le président du directoire du Rhdp étaient debout. Le jeune élu que je suis a vu cela comme un sacrilège. Mabri m'a déçu. Le doute ne m’a jamais traversé de considérer des gens qui ont fait des longues études d’être pétris d’intelligence et d’humilité. Mais Mabri m’a prouvé le contraire. Il fait peut-être l’exception. Pendant de longues années, le Rhdp lui a tout donné. Il ne devrait pas remercier le président et le parti de cette façon. Il peut vouloir être président sans manquer du respect au président Alassane Ouattara. C’est une déception totale pour le RHDP Tonpki rural dont je suis le premier responsable.

 

Le docteur Mabri candidat sous une autre chapelle politique n'affaiblit-il pas le Rhdp dans la région du Tonpki ?

Non en aucun cas. Une candidature de Mabri en dehors du Rhdp ne peut pas affaiblir le Rhdp dans le Tonpki.  Nous sommes plus de 250.000 électeurs inscrits sur la liste électorale dans le Tonpki. Nous ne pensons pas que Mabri peut inquiéter notre région. Nous sommes aussi des élus qui avons un bagage électoral à défendre. Nous pensons être à la hauteur pour battre Mabri à domicile s’il était candidat  ailleurs. Qu'il calme ses ardeurs car s'il est candidat, nous le battrons à Sangouiné.

 

Comment préparez-vous la victoire du Rhdp dans votre région ?

Il faut avouer que nous sommes fin prêts parce qu'au niveau des cartes d'identité, l’enrôlement se fait de façon active avec nos sections de Tonkpi rural dans la commune et dans toute la région. Nous sommes prêts pour cette campagne. Nous avouons même que nous sommes prêts pour la précampagne. Elle a déjà commencé pour le ‘’Rhdp Tonpki rural’’. N'eut été la présence du coronavirus, nous aurions atteint 20 à 30 % de la précampagne. Nous attendons cependant le mot d'ordre du parti pour pouvoir installer nos commandos déjà prêts et qui attendent notre signal.

 

Comment le Tonpki a accueilli le choix du Premier ministre quant aux présidentielles d’octobre prochain ?

Ce n'est pas un évènement pour nous. Le ‘’Rhdp Tonkpi rural’’ depuis longtemps ne faisait qu’annoncer dans ses déclarations et sorties que si le président de la République n’était pas candidat alors la personne qui avait le profil de représenter le parti unifié à la prochaine présidentielle est le Premier ministre. Amadou Gon Coulibaly en tant que bon élève du président Alassane Ouattara est celui qui peut mieux faire à la tête du pays. Il a plus de 30 ans d’expérience acquise aux côtés du grand bâtisseur Alassane Ouattara. Le choix de sa personne a été loyalement fait et je ne peux que dire bravo et merci à tous les militants qui comme moi ont cru en la capacité de cet homme à pouvoir tenir les rennes de la Côte d’Ivoire. Nous pensons que c'est le choix de Dieu et nous faisons entièrement confiance au Premier ministre qui est un pur produit du président Alassane Ouattara.  Nous sommes et restons à sa disposition.

 A.K. source Sercom