Nous sommes le: 04/04/2020 et il est: 05:17

Côte d’Ivoire / Musique ivoirienne: Nst Coffie’s quitte le podium

 

 

La grande faucheuse vient d’emporter le chanteur Ernest Kouadio Koffi dit Nst Cophie’s, hier dimanche aux États-Unis. Selon les proches de l’artiste qui vivait depuis de longues années au pays de l’Oncle Sam, le concepteur du Zogoda souffrait d’une maladie grave.

 

L’artiste chanteur fait partie des gloires de la musique ivoirienne des années 90. Avant sa dernière apparition publique en février 2020, ses proches confirment que ce natif de la ville de Dimbokro ne respirait pas la grande forme lors de ses présences lors des spectacles à Paris.

 

Très affaibli, il n’a pas manqué de lancer des propos rassurants à ses nombreux fans via sa page officielle.

« C’est bien d’aimer et de se sentir aimé. Agréable moment passé en compagnie de mon fils aîné et de ma femme. Je vous aime. Votre serviteur, Le King de Koffikro », a-t-il écrit sur sa page digitale.

 

Avant son décès, certains internautes avançaient que la star habillée en tenue rouge et noir était dans un état comateux aux Etats Unis. Une mauvaise nouvelle mal appréciée par son fils aîné Muller Koffi Franck qui a balayé cette information du revers de la main. Producteur réalisateur vivant à Strasbourg et confident de son père, Muller avait du mal à digérer cette triste nouvelle précédant la mort de son père.

 

« J’ai vu un article disant que mon père est dans le coma chose qui n’est pas vraie », répondait-il. Les mauvaises nouvelles s’enchainent dans le monde du showbiz.

 

N’st Coffi quitte le monde de la musique le lendemain de l’inhumation de l’artiste chanteur du coupé décalé, Erickson le Zulu. Né dans une famille de musiciens, il lance officiellement sa carrière en 1980. Une carrière musicale riche avec une dizaine d’album dont « Zôgoda » sorti en 1992, « Z à Z » sorti en 1994 et « Zopio dance » sorti en 1996.

 

L’auteur de la chanson « Faya Largeaud » s’est lancé dans la politique avant sa mort. Il s’est même présenté candidat aux dernières élections législatives dans sa ville natale mais n’a pas eu la faveur des électeurs.

 

Aimé D.