Nous sommes le: 12/11/2019 et il est: 02:43

Côte d’Ivoire / Mobilité urbaine : Des Bus rapide transit (Brt) bientôt en circulation

Le gouvernement va mettre en circulation des Bus rapide transit (Brt) pour régler le récurrent problème de mobilité urbaine. Le démarrage du projet est prévu pour 2020, a annoncé, ce mercredi  son porte-parole au terme du Conseil des ministres hebdomadaire.

L’Etat de Côte d’Ivoire a décidé de restructurer le réseau des transports d’ici l’année prochaine. Bientôt, il sera mis à la disposition des populations du District d’Abidjan des Bus rapide transit (Brt) qui vont desservir le corridor Yopougon-Bingerville.

Selon le ministre Sidi Touré, ce projet est initié en vue d'accroître l'efficacité du système de transport public le long du corridor Yopougon-Bingerville et de ses lignes de rabattement.

Le financement du projet de Mobilité urbaine d’Abidjan, d’un montant de 267 600 000 Euros, soit environ 175 milliards de francs Cfa est sous forme de prêt.

« Le Bus rapide transit permettra d'améliorer l'accessibilité aux opportunités économiques et sociales et d'accroître l'efficacité du système de transport public le long du corridor Yopougon-Bingerville et de ses lignes de rabattement à Abidjan », a déclaré Sidi Touré. Non sans préciser que le projet comprend quatre composantes.

« Ce projet va bientôt entrer dans sa phase d’exécution. Il démarrera en 2020 et les travaux vont durer trois ans », a-t-il poursuivi.

Faire le trajet Yopougon-Bingerville en moins d’une heure, c’est le défi que se propose de relever le Brt conçu pour avoir un autobus chaque minute à chacune des stations.

Ce système de mobilité urbaine va permettre également d’apporter un appui à la Société ivoirienne des transports abidjanais (Sotra), avec des nouveaux dépôts de bus et aussi le renouvellement des millions de mini cars (Gbaka) et des taxis (woworo) afin de professionnaliser le secteur des transports.

L’enjeu est de taille car une amélioration de la mobilité à Abidjan de l’ordre de 20% pourrait accroître la croissance économique du pays d’au moins 1%, avec des gains proportionnellement plus élevés pour les plus démunis. Avec le Brt, les Abidjanais pourront accéder depuis Yopougon en moins de 20 min au Plateau et en 45 min jusqu’à Bingerville. Ainsi les temps de déplacements seront réduits drastiquement et 600,000 postes emplois supplémentaires deviendront accessibles en moins d’une heure.

F. Ngoran