Nous sommes le: 20/01/2020 et il est: 02:49

Côte d’Ivoire / « Les hommes politiques qui comptent sur l’armée pour avoir une transition, perdent leur temps », lance Alassane Ouattara

Le président ivoirien a encore lancé des piques à ses adversaires politiques, ce vendredi face à la chefferie baoulé à Yamoussoukro (capitale politique) comme il l’a fait au meeting de clôture de sa visite d’Etat dans la région du Hambol, le samedi 30 novembre dernier au stade de Katiola.

 

En effet, Alassane Ouattara a assuré qu'« il n’y aura pas de transition en Côte d’Ivoire » comme le souhaite une partie de l’opposition avant d’enfoncer que les opposants qui défendent cette idée perdaient leur temps.

 

« Les hommes politiques qui comptent sur l’armée pour avoir une transition, perdent leur temps. Il n’y aura pas de transition », a déclaré le président Ouattara, lors d’une rencontre avec la chefferie baoulé à la résidence de Félix Houphouët-Boigny, qui s’inscrit dans le cadre des journées d’hommage au premier président de la Côte d’Ivoire.

 

Face à ces chefs traditionnels et têtes couronnées de la région, en plein cœur du pays Baoulé (ethnie de son principal opposant Henri Konan Bédié), M. Ouattara a insisté sur la tenue effective de la prochaine présidentielle, à la date constitutionnelle prévue.

 

Mercredi, lors d’une conférence de presse, la présidente de l’Union républicaine pour la démocratie (URD, opposition), Danièle Boni Claverie avait proposé la mise en place d’ »une transition politique » pour l’élaboration d’un nouveau contrat social, « qui prendra effet le 01 novembre 2020, après le mandat » de M. Ouattara.