Nous sommes le: 12/11/2019 et il est: 05:02

Côte d’Ivoire / Le PDCI condamne les procès contre Gbagbo et Blé Goudé à Abidjan et l’immixtion des autorités ivoiriennes dans la procédure de la CPI

Déclaration du PDCI-RDA

 

Le secrétariat exécutif du PDCI-RDA, au cours de sa 142ème session tenue ce mardi 05 Novembre 2019 a examiné plusieurs questions touchant à :

-la marche du parti ;

- et à l’actualité socio-politique ivoirienne.

 

Concernant la marche de notre parti, les points, ci-après, ont été examinés :

•la préparation du bureau politique le 14 Novembre 2019, dédié à la convocation de la convention d’investiture du candidat du PDCI-RDA à l’élection présidentielle du 31 Octobre 2020 ;

•l’adoption du projet du document cadre de collaboration entre le PDCI-RDA et le Front Populaire Ivoirien (FPI).

 

Concernant l’examen de la situation socio-politique en Côte d’Ivoire,

le Secrétariat Exécutif du PDCI-RDA a appris, avec beaucoup d’indignation et d’amertume :

1-la tenue à Abidjan le 29 Octobre 2019 d’un nouveau procès, condamnant le Président Laurent GBAGBO à 20 ans de prison et à 389 milliards de francs CFA d’amende, pour braquage de l’agence nationale de la BCEAO,

 

2-l’introduction regrettable d’une requête, le 25 Octobre 2019 par les autorités ivoiriennes, auprès de la Cour Pénale Internationale, pour s’opposer à la demande de libération immédiate adressée à cette même Cour le 07 Octobre 2019 par la défense du Président Laurent GBAGBO et du Président du COJEP, Charles Blé GOUDE ; lesquels ont été régulièrement acquittés depuis le 15 janvier 2019, pour l’accusation de crimes contre l’humanité

 

3-le nouveau procès, tout aussi inattendu, à Abidjan du Président Charles Blé GOUDE, appelé à comparaître le 06 Novembre 2019, après une première comparution le 30 Octobre 2019, pour crimes contre des populations civiles et crimes contre des prisonniers de guerre.

 

Au regard de ces faits troublants qui risquent de compromettre, encore une fois, la cohésion nationale et la nécessaire réconciliation entre les filles et fils de la République de Côte d’Ivoire, le PDCI-RDA :

 

1-condamne ces deux nouveaux procès tenus à Abidjan et l’immixtion des autorités ivoiriennes dans le déroulement du procès de nos deux compatriotes devant une juridiction internationale, indépendante qui ne devrait être soupçonnée de partialité ;

 

2-exprime ses graves inquiétudes concernant le retour à la stabilité, à une paix définitive et durable en Côte d’Ivoire, en raison de cette immixtion et de ces deux nouveaux procès qui fragilisent davantage la cohésion nationale,

 

3-exige du pouvoir exécutif et des autorités judiciaires, dans un sursaut national, l’arrêt de ces actions judiciaires en vue de faciliter leur totale libération et retour en terre ivoirienne, seul gage d’une vraie réconciliation entre toutes les ivoiriennes et tous les ivoiriens, épris de paix et de justice sociale.

 

Fait à Abidjan, le 05 Novembre 2019

 

P/O Secrétariat Exécutif du PDCI-RDA

N’DRI Kouadio Pierre Narcisse

 

 

Porte-Parole du PDCI-RDA