Nous sommes le: 18/02/2020 et il est: 12:01

Côte d’Ivoire / Le nouveau directeur général du Burida a pris fonction

En installant, le lundi 3 février 2020 les nouveaux dirigeants de la maison des artistes, le ministre de la Culture et de la francophonie avait pour objectif majeur de mettre fin aux crises sans précédent qui crispent le Bureau ivoirien du droit d’auteur (Burida).

Ceux-ci ont pris fonction, ce vendredi lors de la passation des charges. Ainsi, Serge Akpatou, directeur par intérim par ailleurs actuel directeur adjoint a passé la main à Ouattara Karim, administrateurs des services financiers nommé pour redresser le Burida.

Tiburce Koffi, nouveau président du Conseil de gestion et de la restructuration a pris fonction. La cérémonie a eu lieu en présence d’Yves Konan, directeur de cabinet du ministère de Maurice Bandaman, de Lucie Dagri, Inspectrice générale du ministère, de trois inspecteurs techniques, des membres du Conseil de gestion, des dirigeants du Burida et d’un huissier de justice.

Serge Akpatou, Juriste d'affaires, spécialiste du droit de la propriété intellectuelle et du droit des Tic, a exprimé sa gratitude au ministre Maurice Bandaman pour la confiance à lui accordée pour les 6 mois d’intérim qui furent une « belle et heureuse expérience pleine de défis relevés au jour le jour ».

Il a par ailleurs signifié son plaisir d’accueillir le nouveau directeur général en affirmant sa volonté de travailler en parfaite harmonie avec lui pour un meilleur positionnement du Burida.

Ouattara Karim, cadre du trésor public, a indiqué qu’il compte sur l’engagement de tous les artistes à travailler ensemble afin d’améliorer leurs revenus pour des conditions de vies meilleures sans manquer de féliciter le travail réalisé par ses prédécesseurs depuis la création du Burida.

Ensuite, Serge Akpatou a remis plusieurs dossiers entre autres, les travaux en cours, les activités du Burida, la situation financière, les ressources humaines, la situation du parc automobile et le patrimoine à son successeur.

L’huissier de justice ayant constaté l’absence de Sylvain Sery, ancien président du Conseil d’administration qui, bien qu'ayant reçu une correspondance a refusé de prendre part à la cérémonie, a demandé à l’inspectrice générale de poursuivre la procédure.

Tiburce  Koffi a quant à lui  promis de travailler à redonner à la maison orange, une autre image pour que le monde ait un meilleur regard des artistes. Il s'est engagé à ramener au Burida tous les artistes afin de travailler main dans la main pour le bien de tous.

Le directeur de cabinet du ministère de la Culture et de la francophonie a réaffirmé la confiance du ministre Bandaman en chacun des membres du Conseil de gestion choisis. Il leur a rappelé leurs missions non sans oublier de les encourager à travailler ensemble pour une meilleure qualité de vie des artistes. Il a  par ailleurs demandé au directeur général de faire en sorte que tous les biens détenus par de tierces personnes soient rétrocédés définitivement afin que les nouvelles instances puissent travailler de façon plus efficace. La cérémonie s’est achevée avec la signature des procès-verbaux des différentes passations sous le regard de l’huissier de justice.

                         R. K.