Nous sommes le: 18/02/2020 et il est: 12:10

Côte d’Ivoire / Le ministre Amadou Koné appelle les chefs traditionnels de Bouaké à préserver la paix

Le ministre des Transports était l'invité d'honneur des 350 chefs du département de Bouaké à l'occasion de la cérémonie de présentation de vœux de nouvel an au président régional de la chambre des rois et chefs traditionnels de Côte d'Ivoire, Nanan N'goran Koffi II, par ailleurs chef de Canton Faafouè.

 

Amadou Koné, par ailleurs coordinateur Rhdp de la région de Gbêkê, a exhorté les chefs des 13 cantons et les chefs de villages et de communautés de toute la région à véhiculer le message de vivre ensemble, de paix et de cohésion sociale prôné par le président de la République Alassane Ouattara. 

 

Selon lui, l'année 2020 ne doit pas être une année de toutes les inquiétudes quand bien étant celle des élections présidentielles. Car la tenue du scrutin ne rime forcément pas et ne pas rimer avec violence ou avec fracture sociale. 

 

« Chers chefs, vous devez continuer à prôner le vivre ensemble et la paix et la cohésion sociale partout dans notre région et même au-delà. Certes 2020 est une année d'élections mais elle n'est pas celle des troubles, de violence. Le développement est au prix du vivre ensemble prôné par le président Alassane Ouattara », a exhorté Amadou Koné. 

 

A l'en croire, le développement de la Côte d'Ivoire est la seule chose qui doit prévaloir et c'est à cela que le président Alassane Ouattara et son gouvernement conduit par le premier ministre Amadou Gon Coulibaly travaillent. 

 

Pour le président d'honneur de l'Union des chefs de communautés, de villages et des notables du département de Bouaké, Kouakou Habonouan Louis, président du Conseil d'Administration de l'Office national de l'eau potable (ONEP), saluant l'union  des chefs, s'est dit heureux de leur implication dans le processus de cohésion sociale et du vivre ensemble voulu par le président Alassane Ouattara. Puis de rassurer le ministre Amadou Koné quant à son implication auprès des chefs traditionnels pour adhérer et faire adhérer les populations des différents villages de région à la politique de développement et du vivre ensemble du président de la république. 

 

« Nous sommes en train de tisser la toile du vivre ensemble, de la cohésion sociale et de la paix dans notre région, la région de Gbêkê. Nous devons vous donner la cohésion, nous devons vous donner la paix pour qu'en retour nous puissions avoir le développement pour nos populations. Nous voulons que le président Allah Gnissan nous donne le développement dans la région de Gbêkê », a rassuré le directeur exécutif du Rhdp chargé des chefs traditionnels. 

 

Le ministre Amadou Koné a fait don d'une année d'assurance maladie à chacun des chefs traditionnels et à leurs épouses du département de Bouaké. 

H.D.