Nous sommes le: 12/11/2019 et il est: 03:21

Côte d’Ivoire / Le François Amichia appelle à « transformer nos villes à travers un comportement citoyen »

Débutée le jeudi 31 octobre à l’espace Inch’Allah de Koumassi, la première édition de la « Semaine Nationale de la Ville», placée sous le thème « l’innovation, facteur d’un développement urbain durable », s’est achevée le jeudi 7 novembre 2019 dans la commune de Tiassalé, classée 3ème au prix national d’excellence de lutte contre le désordre urbain.

 

Pour le maire Assalé Tiémoko, les mesures vigoureuses prises par le Conseil municipal, visent à améliorer positivement le cadre et les conditions de vie des populations et à consolider la vision nouvelle qu’ils veulent donner à la ville de Tiassalé.

 

« Nos administrés attendent de nous des actes concrets. Et nous prenons l’engagement de travailler pour remporter le prix national d’excellence de lutte contre le désordre urbain l’année prochaine. Nous œuvrons également afin de doter la commune d’un plan directeur d’urbanisme», a-t-il indiqué avant de remercier toutes les forces vives de la commune qui contribuent à son changement positif.

 

Le ministre de la Ville, François Albert Amichia, s’est satisfait de l’organisation et de la réussite de la première édition de la  « Semaine Nationale de la Ville ».

Il s’est également félicité de la grande mobilisation des acteurs du domaine urbain.

 

A l’endroit des autorités et des populations de Tiassalé, il a adressé ses félicitations et les a exhortés à toujours soutenir leurs autorités municipales dans le travail qu’ils abattent au quotidien pour leur bien-être.

 

« La ville est notre bien commun et c’est ensemble que nous devons la préserver des dangers. Nous devons nous engager à transformer nos villes à travers un comportement citoyen, à travers un civisme urbain, à travers une prise de conscience générale et individuelle, sans conditions. Tiassalé, votre cité, s’est engagée déjà à apporter des réponses à cette problématique du désordre urbain et c’est ce qui lui a valu d’être classée 3ème commune ivoirienne parmi celles qui mènent des actions significatives pour mieux organiser l’espace urbain.  Le ministère de la Ville sera à vos côtés avec l’ensemble du gouvernement pour vous aider à gagner ce challenge », a-t-il rassuré.

 

La cérémonie a pris fin par le coup de ravalement symbolique du pont de Tiassalé et la pose de la première pierre de la stèle dédiée à immortaliser Laurent Pokou, une légende du football ivoirien natif de la région.

A.K.