Nous sommes le: 12/11/2019 et il est: 03:21

Côte d’Ivoire / La date et le lieu de la 21ème nuit des Ebony connus

La nouvelle équipe de l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (Unjci) avec à sa tête Jean Claude Coulibaly a livré, ce jeudi la date de la  21ème nuit des Ebony.

Cette soirée qui prône l’excellence et qui célèbre les meilleurs journalistes de l’année, va se tenir le 21 décembre 2019 à Yamoussoukro, sous le parrainage du Premier ministre, Amadou Gon et sous la présidence de Sidi Tiémoko Touré,  ministre de la Communication et des médias.

Le thème retenu est: «Quel appui à la presse pour un journalisme responsable et de qualité». Le jury du concours sera parrainé cette année encore par Marie Paul Djédjé et la commission permanente par Germain Ndri.

Les productions en compétition sont, comme à l’accoutumée, 3 interview, 3  reportages, 3 enquêtes ou dossiers. Il sera pris en compte les articles datant du 3 octobre 2018 au 5 octobre 2019.

Jean Claude Coulibaly, président de l’UNJCI, a rappelé que l’objectif de l’organisation qu’il dirige est de faire en sorte que le journaliste sorte de la précarité. Mais cela ne peut se faire sans réellement l’appui des décideurs.

C’est pourquoi, Il a lancé un appel au parlement qui ouvrira dans quelques jours sa session budgétaire afin qu’il accorde une aide salvatrice aux organes de presse, toutes tendances confondues, dans l’optique de leur permettre de jouer leurs rôles régaliens d’informer et d’éduquer les populations.

Il a aussi remercié tous les partenaires traditionnels de la nuit d’Ebony et les a encouragés à soutenir l’UNJCI.

Le ministre de l’équipement routier, parrain de l’évènement a souhaité que cette soirée qui se tiendra pour la 3è fois à Yamoussoukro soit une réussite, surtout que l’Unjci a choisi comme parrain le Premier ministre Amadou Gon, « un homme qui cultive l’Excellence».

Amédée Kouakou Koffi a par ailleurs exhorté les journalistes à désarmer leurs plumes car en tant qu’Ivoiriens, ils n’ont pas intérêt à dire ni à écrire des choses qui mettent en mal la cohésion et la paix.

« Vous ne devez pas être les pratiquants de la désinformation mais plutôt des vecteurs d’informations qui concourent au développement de notre pays, au civisme, à la cohésion sociale et à la paix », a-t-il exhorté. Le top départ ainsi donné, les journalistes sont invités à déposer leurs productions en deux exemplaires du lundi 14 au 28 octobre inclus.

R. K.