Nous sommes le: 12/11/2019 et il est: 03:20

Côte d’Ivoire / La cour des compte relève un déficit de 103 milliards dans la gouvernance de Ouattara

La gouvernance sous l’économiste Alassane Ouattara à la tête de la Côte d’Ivoire, n’est pas aussi bonne que l’on pourrait le penser. A en juger par le dernier rapport de la Cour des comptes sur la loi de finance de 2018.

 

L’institution a relevé de graves manquements comme le déficit de 103 564 796 838 FCFA à l’issue du contrôle du budget de 2018.

 

Par ailleurs, les observations issues du contrôle exercé par la cour, selon le rapport, inclinent à retenir un faible niveau de pression fiscale, des modifications budgétaires non conformes aux textes en vigueur, le caractère peu réalistes des prévisions des ressources et des charges et l’importance du poids de la dette.

 

Aussi, la cour des comptes a-t-elle recommandé la mise en œuvre des réformes envisagées au titre de la fiscalité intérieure et extérieure, l’établissement des prévisions budgétaires plus réalistes et sincères, le respect du principe de l’indépendance des exercices dans l’enregistrement des opérations, le recours à des décrets d’avances, en l’absence de la loi de finances rectificatives, pour l’ouverture de crédits supplémentaires, la précision du périmètre des dépenses de personnel dans le CGAF et le rapport de présentation du projet de loi de règlement.

 

D’autre part, la cour a noté des insuffisances dans la transmission des informations complémentaires (actes modificatifs du budget, dette publique) et dans la mise en œuvre de certaines recommandations.

 

Claude K.