Nous sommes le: 18/01/2020 et il est: 05:58

Côte d’Ivoire / Kunta Mader, initiateur du Festica : « Nous allons convaincre les abalobais de mettre fin à la migration irrégulière »

Le festival culturel des arts d’Abobo (Festica) a démarré, ce dimanche et prendra fin le 31 décembre 2019. Kunta Mader, initiateur du Festival a donné les détails de ce qui va se passer durant les jours dans l’entretien qu’il nous a accordé.

 

A quoi doit-on s’attendre à la 9 ème édition du Festica ?

C’est un festival qui va se dérouler comme à l’accoutumée seulement que cette année, on va mettre plus d’accent sur le thème : « Non à l’immigration clandestine ». Durant le festival, nous allons sensibiliser les jeunes sur la migration irrégulière. C’est-à-dire qu’on va demander aux artistes de parler aux populations dans leur prestation. La particularité est que cette année, nous allons mettre également la femme au cœur des festivités. L’autonomisation des femmes sera un pan des festivités. Initialement prévu à l’arrière-cour de la mairie, le festival va finalement se tenir du 29 au 31 décembre 2019, au complexe sportif d’Abobo.

 

Qu’est-ce qui va se passer concrètement relativement aux actions sur l’autonomisation de la femme ?

On a fait une petite enquête relativement à la migration irrégulière au niveau des jeunes d’Abobo. Il ressort que les jeunes veulent aller vaille que vaille en Europe pour subvenir à leurs besoins et celui de leurs familles. On veut guérir le mal par la racine. En disant aux femmes comment elles peuvent avoir l’argent. Il y aura des femmes leaders qui vont monter sur le podium pour parler aux autres femmes. Cela sera alterné avec la musique. Le sel de chaque festival, c’est la musique et nous prévoyons beaucoup d’artistes en vogue  (Affou Keita, Aklane, Kedjevara, Bailly Spinto, Tnt, Jim Kamson) pour égayer les jeunes. En plus de cela, le festival donne une opportunité aux artistes en herbe pour s’exprimer et de se faire connaître. Cette édition est baptisée ‘’ Retour aux sources’’.

 

La gastronomie ivoirienne sera-t-elle au rendez-vous au festica ?

Au-delà de la musique et des messages de sensibilisation sur la migration irrégulière, il y aura de la bonne bouffe. Le Sénégal, pays invité d’honneur sera là avec son art culinaire (le Tchep et autres plats sénégalais). Des restauratrices ont déjà pris des stands pour faire à manger aux festivaliers. On y trouvera, du poisson braisé, poulet braisé, l’alloco, l’attiéké etc. Le festival bénéficie du soutien du maire d’Abobo par ailleurs ministre d’Etat, ministre de la Défense.

Entretien réalisé

Par Fieni Tié