Nous sommes le: 12/11/2019 et il est: 03:48

Côte d’Ivoire / Jean Marie Ackah appelle le secteur privé à « faire du climat des affaires l’un des plus compétitifs »

Le rideau est tombé, ce mardi sur la 8ème édition de la Cgeci Acedemy sur une bonne perspective de réussite. Le président de la Confédération des entreprises, Jean Marie Ackah, a suggéré que les participants capitalisent les recommandations des travaux par des actions concrètes, en vue de faire du climat des affaires en Côte d’Ivoire, l’un des plus compétitifs au monde. Car pour lui la réponse globale à tous les sujets qui ont fait l’objet des 27 panels de l’academy ne peuvent résider que dans la qualité du partenariat et des cadres de dialogue qui réunissent l’Etat et le secteur privé.

 

Patrick Achi, ministre, secrétaire général de la Présidence, représentant le chef de l’Etat a présidé la cérémonie de clôture de la 8ème édition  de la Cgeci Acedemy. Il a salué les performances de l’économie ivoirienne qui, selon lui, sont dues en partie au dynamisme du secteur privé. Pour lui, le secteur privé représente deux tiers du total des investissements, 83 % des emplois et contribue à 90% des ressources budgétaires de l’État. 

 

« En un mot comme en mille, le constat est clair et précis. Il montre indubitablement que c’est l’ensemble du secteur privé qui génère la richesse nationale », a-t-il indiqué.

 

Le représentant du président de la République a souligné que la croissance économique de la Côte d’Ivoire  a rebondi, avoisinant 8% en moyenne annuelle sur la période 2011-2018. Ainsi que la stabilité macroéconomique qui s’est renforcée avec une inflation maitrisée à moins de 2% par an et un endettement public contenu à moins de 50% du Pib tandis que l’effort d’investissement public et privé a connu un accroissement significatif pour atteindre 21% en 2018.

 

Toujours Patrick Achi, ces performances ont été saluées par l’ensemble de la communauté internationale. Il a mentionné que le pays est désormais classé dans le peloton des 7 pays avec la plus forte croissance économique au monde et parmi ceux dans lesquels le climat des affaires s’est le plus fortement amélioré, passant de la 177ème  place à la 122ème entre 2013 et 2019, soit une progression de 55 places selon le classement Doing Business 2019 de la Banque mondiale.

 

Toutefois, il a relevé les défis majeurs à surmonter pour parvenir au succès. Patrick Achi a souhaité que l’on maintienne la paix et la sécurité tout en renforçant la gouvernance et l’efficacité administrative.  La Cgeci a signé un protocole de partenariat avec le patronat du secteur privé Rwandais.

 

Rodrigue Konan