Nous sommes le: 07/12/2019 et il est: 03:07

Côte d’Ivoire / Hackathon SARA 2019 : 19 jeunes porteurs de projets en compétition

Le ministre des Eaux et Forêts, Alain-Richard Donwahi, a procédé, le dimanche 24 novembre à la salle « Cacao » au lancement officiel de l’hackathon, un concours de startups au service de l’agriculture, une activité majeure de ce troisième jour du SARA.

 

Cet hackathon qui est à sa première édition à ce salon, s’inspire du modèle français de l’Agreen Startup qui est un concours pour les porteurs de projets nouveaux, audacieux et ambitieux, alliant innovation, technologie, agro-écologie, environnement, alimentation... au service de l'agriculture de demain.

 

Avec cet hackathon, l’Agreen Startup se délocalise pour la toute première fois de son histoire. Hervé Pillaud à qui l’on doit l’idée de cette compétition a effectué le déplacement d’Abidjan afin de coacher et galvaniser en personne, les 19 finalistes, retenus au terme d’une sélection rigoureuse.

 

En l’espace de 48 heures, ces équipes créatives vont s’atteler à peaufiner leur projet afin d’être les lauréats au soir du samedi 30 novembre. Les équipes en compétition rassemblent des candidats de tous métiers, d’horizons et de compétences divers. Leur seul point commun est que tous leurs projets tournent autour de l’agriculture. 

 

Ces 19 porteurs de projets sont Ivoiriens, à l’exception d’une seule qui est d’origine Nigérienne. Pendant la durée de l’épreuve, ils seront coachés et conseillés par des mentors, afin qu’au terme de ces 48 h ils soient à même de proposer des activités économiques réelles et innovantes, au bénéfice de l’agriculture.

 

Pour présenter prouver le potentiel de leur projet, ils approfondissent le produit innovant bien sûr, mais aussi le marché visé, le business plan associé ainsi que le plan de communication développés. Les présentations les plus convaincantes sont récompensées par un jury de professionnels, pour aider véritablement au décollage des projets.

 

Les autorités présentes ont manifesté un vif intérêt pour cette compétition qui cadre bien avec la vision du gouvernement ivoirien qui aspire à une industrialisation et une digitalisation de son agriculture pour faire aux nombreux défis dont celui du changement climatique.

 

Cet hackathon SARA 2019, a pu être possible grâce aux efforts conjugués du ministère de l’Agriculture et du Développement rural de la Côte d’Ivoire, de la chambre d’agriculture de la région Pays de la Loire et de la plateforme Digital Africa.  Karim Sy, président de cette initiative a tenu à préciser l’enjeu de cet hackathon.

 

« Le futur doit se construire ensemble. C’est ensemble, c’est-à-dire la France et les pays africains que nous pourrons affronter les défis de demain. Le défi de demain, c’est comment nourrir la planète avec ses 10 milliards d’habitants.  L’Afrique avec ses 70% des terres arables non cultivées fait partie de la solution. La Côte d’Ivoire aussi en fait partie. La véritable question est de savoir comment mutualiser les efforts et conjuguer les énergies afin d’y arriver. C’est l’esprit qu’on veut porter à travers ce projet », a-t-il insisté.