Nous sommes le: 21/10/2019 et il est: 01:41

Côte d’Ivoire / Bouaké : Un prophète surpris dans un hôtel avec la femme d’un instituteur

Les serviteurs de Dieu de Bouaké, précisément du quartier Broukro ne finiront pas de se livrer en spectacle. Leur jeu favori est de coucher avec leurs fidèles, des femmes mariées parfois.


Après qu'un prophète ait battu sa femme à sang pour cause de jalousie, au quartier Broukro, un autre homme de Dieu, dans le même quartier, a lui aussi engrossé 10 de ses fidèles dont l'âge oscille entre 16 et 20 ans.

 

Aujourd'hui, c'est le prophète A.J, au 7ème arrêt, toujours au quartier  Broukro, qui vient de démontrer qu'il n'est pas digne d'être un serviteur de Dieu, en couchant avec la femme de N.P, âge de 38 ans, instituteur à Fronan, dans le département de Katiola. Sa femme K.A.T, âgée de 31 ans est coiffeuse au quartier Broukro.

 

Les faits se sont déroulés dans la nuit du jeudi 5 septembre 2019. Ami Traoré, une des fidèles du prophète se confie à nous : « K.A.T, la femme de l'instituteur est une sœur, fidèle de l'église du prophète. Il a cette malice de faire croire aux fidèles que Dieu lui parle. C'est ainsi que depuis quatre mois,  l'homme de Dieu fait savoir à la jeune dame que Dieu dit que son mari n'est pas son vrai mari mais plutôt lui, le prophète qui est son vrai mari.

 

Naïve qu'elle est, elle a accepté et a cru au mensonge du serviteur de Dieu. Alors, ils ont commencé à se voir dans les hôtels quand besoin se fait sentir. Et ce, continuellement. Le jeudi 5 septembre, après s'être retrouvés pour une bonne partie de jambes en l'air dans un hôtel, le prophète A.J et dame K.A.T sont aperçus par des fidèles alors qu’ils sortaient des lieux.

 

Ces derniers rapportent la nouvelle aux responsables de l'église afin que cette affaire soit réglée définitivement », a-t-elle expliqué.

 

Dame Koffi Affoué, habitant à proximité du temple, confirme que cet homme de Dieu a cette habitude de coucher avec ses fidèles et les femmes mariées. « Ce serviteur de Dieu n'est pas à sa première besogne. Il le fait souvent. Je ne sais pas si c'est un rituel pour lui pour avoir assez de fidèles. Malgré ses dérapages, les gens continuent d'aller dans son église », a révélé la septuagénaire.

O. K.

Correspondant régional