Nous sommes le: 18/01/2020 et il est: 06:48

Armées Burkina/Côte d’Ivoire / Après la colère d’Abidjan, les deux chefs d’Etat-major se sont concertés à Ouagadougou

Le chef d’Etat-major général des forces armées ivoiriennes s’est entretenu, selon Burkina 24, ce jeudi 9 janvier 2020 à Ouagadougou avec son homologue burkinabè, le général Moïse Minoungou.

 

Le général de corps d’armée Lassina Doumbia est revenu sur les rumeurs de violation du territoire ivoirien par des soldats burkinabè et sur la nécessité de faire front commun contre le terrorisme.

 

« C’est d’abord une visite de courtoisie, une visite de fraternité. C’est venir apporter mon soutien aux forces armées du Burkina », a déclaré le général Lassina Doumbia sur les raisons de sa visite au pays des Hommes intègres. Le chef d’Etat-major des forces armées ivoiriennes a reconnu et salué les victoires de l’armée burkinabè face aux forces du mal ces derniers jours.

« Les peuples ivoirien et burkinabè ont des liens multiséculaires. Il y a un véritable brassage entre nos populations. Ce qui se passe au Burkina a un impact sur la vie en Côte d’Ivoire », a expliqué le général ivoirien. Cette affirmation vient également en réponse aux rumeurs de violation du territoire ivoirien par des soldats burkinabè.

 

Là-dessus, le général ivoirien s’est montré clair. « Il n’y a jamais eu de violation de notre territoire. Les forces burkinabè ont travaillé à l’intérieur de leur territoire. Cet incident n’a jamais existé », a-t-il martelé. Aussi, il a souligné l’importance de faire front commun contre le terrorisme.

 

« La lutte contre le terrorisme ne peut se faire seul. Il faut forcement une réponse collective », a ajouté le général Lassina Doumbia.