Médias / Jean-Claude Coulibaly donne des astuces pour exceller en journalisme

« L’univers du monde journalistique en Côte d’Ivoire, échange d’expériences et perspectives », c’est le thème de la conférence publique que Jean Claude Coulibaly, président de l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (Unjci),  a animé, ce mardi à l’Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody.

Il a saisi cette opportunité pour entretenir les étudiants du Centre d'études et de recherches en communication (Cercom) sur la pratique du métier du journalisme. Il a d’ailleurs partagé son expérience et a dépeint le secteur de la presse ivoirienne sinistrée depuis quelques années par la mévente des journaux, l’affaiblissement des recettes publicitaires et l’avènement des réseaux sociaux. « La presse ivoirienne est sinistrée. Ce milieu ne fait plus rêver car les éditeurs ne se retrouvent pas et la conséquence logique, c’est que les journalistes ne sont pas bien payés. Pour parer à cette situation, nous avons demandé à l’Etat de faire une rallonge sur le fonds d’aide et de soutien à la presse, à raison d’1% du budget de l’Etat. Ce, afin de remettre les choses sur les rails », a-t-il expliqué.

Pour étayer sa thèse, il a relevé que la Côte d’Ivoire ne sera pas le premier pays à demander le soutien de l’Etat pour rendre sa presse plus indépendante, professionnelle et responsable.

« Des pays comme le Ghana, le Burkina-Faso et le Sénégal sont très avancés dans ce sens. J’invite les étudiants à se former et à bien apprendre pour exceller afin de se démarquer et d’intégrer par la force du travail, les différentes rédactions ivoiriennes qui sont des références dans la sous-région », a-t-il invité.

Après son exposé, il a répondu sans faux fuyant aux nombreuses préoccupations des étudiants qui ont la soif d’information sur le journalisme en Côte d’Ivoire. Dans la foulée, il a signifié qu’une volonté politique permettra de redorer le blason de la presse ivoirienne.

Diomandé Mamadou Ahmed, secrétaire général de l’université et Aghi Bahi, doyen de l’Ufrica ont salué cette action de l’Unjci qui permet aux étudiants de mieux cerner le secteur dans lequel ils souhaitent s’engager.

L’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (Unjci) et le Centre d’étude et de recherche en communication (Cercom) ont signé, le mardi 25 août 2020, à Abidjan une convention de partenariat pour la formation continue des journalistes, sous la supervision du professeur Bahi Aghi Tapé, doyen de l’Ufr Information, communication et art.

R. K.