Guinée / Mutinerie au camp de Samoreya à Kindia: Un chef militaire tué par les mutins

Alors que la campagne électorale tire à sa fin pour l’élection présidentielle de dimanche 18 octobre, des bruits de botte se fon entendre au pays d’Alpha Condé. La situation est devenue très confuse, ce matin dans la ville de Kindia. Le chef de corps du Camp de Samoreya a été tué cette nuit par des mutins, selon le préfet de Kindia.

Ce matin, des militaires paradent dans la ville avec des roquettes, la route nationale qui mène à Conakry est bloquée par des militaires. Les mutins ont ouvert les portes des prisons et font libérer des prisonniers. Un lieutenant a été blessé par balle à la prison civile.

Le colonel Mamady Condé, commandant du camp de Kindia assassiné cette nuit. Il était dans la cinquantaine et laisse derrière lui deux veuves et plusieurs enfants.

Pour le moment, la situation est confuse à Conakry. Le pont du 8 novembre, issue de Kaloum est bloqué.

 

A.K. avec guineenews