Faut-il faire la sieste? Des scientifiques mettent en garde

Faire de longues siestes pendant la journée, dormir trop longtemps la nuit ou bien avoir un sommeil de mauvaise qualité… Ces habitudes sont associées à un risque accru d’accident vasculaire cérébral (AVC), selon une étude réalisée par une équipe de scientifiques chinois.

Des chercheurs de l’Université des sciences et des technologies de Huazhong à Wuhan, en Chine, ont révélé que les personnes qui dorment pendant la journée ou neuf heures et plus encore la nuit ont un risque accru d’accident vasculaire cérébral. Ils sont arrivés à cette conclusion dans une étude, publiée dans le journal médical Neurology de l’Académie américaine de neurologie, mercredi 11 décembre.

Selon l’étude, pour parvenir à cette découverte, les scientifiques chinois ont mené une expérience qui a duré six ans et a impliqué près de 31.700 personnes âgées en moyenne de 61,7 ans n’ayant pas connu par le passé d’accidents vasculaires cérébraux ou d’autres problèmes de santé similaires.

Les participants, tous des employés à la retraite d’une entreprise en Chine, ont passé les examens médicaux de base et ont rempli des questionnaires lors de l’inscription et pendant le suivi.

D’après les résultats du questionnaire, 8% des participants dormaient 90 minutes ou plus pendant la journée et 24% dormaient neuf heures ou plus la nuit. L’étude indique que les individus du deuxième groupe ont subi des accidents vasculaires cérébraux 23% plus souvent que ceux qui dormaient de sept à huit heures par nuit. Parallèlement, dans le cas de ceux qui dormaient longtemps et pendant la journée, l’accident vasculaire cérébral arrivait même 85% plus souvent.

«Ces résultats mettent en évidence l’importance d’une sieste et d’une durée de sommeil modérées et du maintien d’une bonne qualité de sommeil, en particulier chez les adultes d’âge moyen et [parmi, ndlr] les plus âgés», a détaillé Xiaomin Zhang, chercheur de l’Université des sciences et technologies de Huazhong, dans un communiqué de presse.

Les scientifiques ont précisé que leur étude montre une corrélation, et non un lien de causalité, entre les longues siestes et la durée du sommeil avec l’AVC.

«Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour comprendre pourquoi les longues siestes et dormir plus longtemps la nuit sont liés à un risque accru d’accident vasculaire cérébral, mais des études antérieures ont montré que les individus qui dorment longtemps ont des changements négatifs dans leur taux de cholestérol et des circonférences de taille accrues, dont les deux sont des facteurs de risque d’accident vasculaire cérébral», a déclaré l’un des chercheurs dans le communiqué. «En outre, une longue sieste et le sommeil peuvent suggérer un mode de vie globalement inactif, qui est également lié à un risque accru d’AVC», a-t-il conclu.

Mythe des bienfaits du sommeil prolongé

Auparavant, un médecin qui étudie la science du sommeil et de l’éveil (la somnologie) à l’Académie de médecine Ivan Setchenov de Moscou Mikhaïl Poluektov a élucidé dans une interview accordée au quotidien russe Vetchernïaïa Moskva le mythe selon lequel un sommeil prolongé durant les week-ends peut compenser la fatigue et le manque de sommeil.

Selon lui, ce régime de repos, quand une personne dort plus lors du week-end qu’en semaine, peut causer de graves maladies, notamment le diabète et des maladies liées au système cardiovasculaire.

Source: sputniknews.com