Côte d’Ivoire / « Un prête parle encore à Ouattara : « Vivement que le Président sauve son honneur et sa dignité »

Le père Basile Diané, Curé de la Paroisse de Moosou, Grand-Bassam, refuse de se taire devant le danger qui guette le chef de l’Etat ivoirien dans son entêtement à briguer un troisième mandat. Dans cette autre sortie, le journaliste-écrivain appelle Alassane Ouattara à éviter sa propre humiliation. Révélations de l’homme de Dieu.

 

Je voudrais après une grande nuit de prières et de révélations inviter de tout cœur une énième fois, le président Ouattara à ne pas foncer la tête baissée pour organiser vaille que vaille ces élections présidentielles du 31 octobre. Après avoir tant travaillé pour le pays, après toutes ces réalisations quand même manifestes, ce serait vraiment dommage qu’il sorte par une si petite et lugubre porte de la captivité et du déshonneur.

Ce qui se profile à l’horizon n’est pas bon pour lui, pour sa famille et son cercle restreint. On ne peut pas affronter éternellement et continuellement tout un peuple. Une frange significative de la population n’est pas contente et a des griefs plus ou moins fondés. L’entourage refuse de dire la vérité au Président. J’ai peur pour le président.

Que son obstination de se faire élire sans triomphe et ni gloire, ne le conduise à la plus grande humiliation de sa vie et à l’hécatombe en Côte d’Ivoire. Qu’il ouvre lui-même les yeux. Je demande pour la énième fois au président d’accepter de «s’humilier » et de « s’abaisser » devant ses frères opposants.

Comme lui, ils aiment la Côte d’Ivoire. Il faut cet autre nécessaire dialogue direct avec eux pour désamorcer l’apocalypse débutant.

Le président le peut et il le doit par respect pour la mémoire de son mentor Feu Félix Houphouët-Boigny et par amour pour ce Dieu qu’il a aimé et servi jusqu’à aller en pèlerinage en terre sainte de L’Islam.

Vivement que le Président sauve son honneur et sa dignité. Il n’est pas tard. Beaucoup de prêtres, de prophètes et de rois ont préféré se taire. Moi, j’ai choisi malgré tout d’avertir et de prévenir.

Dieu veut encore le sauver et se servir de lui pour sauver ce qui peut être encore possible dans ce si beau pays. Il n’est pas tard.