Côte d’Ivoire-Présidentielle / Coulibaly Sotiguy, cadre Rhdp du Béré : « Le "1 coup KO" sera une simple formalité »

Fils et cadre Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) du Béré, Coulibaly Sotiguy prend une part active à la campagne présidentielle dans le Béré. Il explique comment cette région traditionnellement acquise à la cause d’Alassane Ouattara réalisera le "1 coup KO », le 31 octobre 2020. Par ailleurs, il relève les enjeux de la pérennisation du tournoi de la fraternité doté du trophée Amadou Gon Coulibaly et la création du mouvement "Agir pour le Béré".

 

L'actualité politique est à la campagne électorale pour la présidentielle du 31 octobre prochain. Quelle contribution pour un cadre du Rhdp que vous êtes?

En notre qualité de cadre du Rhdp, notre contribution couvre l’ensemble du processus électoral. Lors de la phase d’enrôlement, nous avons dépêché une équipe sur le terrain pour prêter main forte à la Coordination régionale du RHDP du Béré dirigée par le ministre Moussa Dosso. Cette équipe a réussi à mobiliser et faire inscrire un millier de nouveaux électeurs sur la liste électorale. Elle a parcouru pendant plusieurs jours les villages et les hameaux pour porter le message du parti, en parfaite collaboration avec la Coordination régionale, notamment la cellule chargée des élections, le Coordonnateur régional associé et le délégué communal. Nous avons été ensuite régulièrement impliqués dans toutes les étapes ultérieures, notamment l’investiture de notre candidat pour lequel nous avons contribué financièrement aux dépenses liées au déplacement à Abidjan de nos militants à la cérémonie d’investiture. En outre, nous avons régulièrement répondu présents aux réunions convoquées par le Coordonnateur régional, dont la dernière du 15 octobre pour lancer officiellement la campagne de notre candidat. Conformément aux instructions du parti, nous privilégions la campagne de proximité qui consiste à nous assurer que les populations retirent effectivement leurs cartes d’électeur ; mobiliser les populations sur l’importance de leur participation massive au scrutin en faveur de notre candidat et fournir aux populations qui en auront besoin les moyens de déplacement jusqu’au bureau de vote le jour du scrutin. Nous pouvons compter pour ce faire sur une équipe engagée depuis la phase d’enrôlement et qui peut se prévaloir d’une parfaite connaissance du corps électoral et d’une excellente maîtrise du processus électoral.

 

Le slogan " Un coup KO", pensez-vous que le Béré y contribuera à quelle proportion?

Je peux affirmer, avec assurance, que le Béré tiendra son rang dans le «un coup KO» du 31 octobre que nous avons promis au Président Ouattara. En effet, comme vous le savez, notre région est un bastion historique du Président Ouattara et du Rhdp. Lors de l’élection présidentielle de l’année 2010, le Président Ouattara a réalisé un score de 86% au premier tour et un score de 94% au second tour pour un taux de participation de 92% au 2nd tour contre 82,5% au premier tour. Cette performance s’est élevée à 97% lors de l’élection présidentielle de l’année 2015 pour un taux de participation de 79%. Cette année, les données sont particulières. En effet, comme tout le monde le sait, le Président Ouattara avait décidé de passer la main à une jeune génération à l’occasion de son discours mémorable du 5 mars 2020 devant le parlement réuni en congrès. Il a matérialisé cette promesse une semaine plus tard lorsque notre ancien Premier ministre Feu Amadou Gon Coulibaly a été désigné par les instances du Rhdp comme candidat du parti aux élections présidentielles du 31 octobre 2020. Mais, l’homme propose, Dieu dispose. Ce funeste 8 juillet 2020 a bouleversé tous nos plans, remettant en cause le dispositif de transition générationnelle qui était déjà lancé avec Agc comme chef d’équipe. A quelques semaines de la date limite de dépôt des candidatures et pour préserver l’unité du parti et la stabilité de la Côte d’Ivoire, le choix du Président Ouattara est apparu pour tous comme une évidence. C’est à la demande de tout le Rhdp et de beaucoup de nos compatriotes conscients des enjeux sécuritaires, sanitaires et économiques du moment que le Président Ouattara a accepté de revenir sur sa décision, ce qui représente un énorme sacrifice pour une personnalité de sa stature qui a bâti toute sa carrière sur le respect de ses engagements. C’est donc à notre demande que le Président Ouattara a fait ce sacrifice de se porter candidat alors qu’il avait déjà commencé à planifier sa vie d’après le pouvoir d’Etat. Donc, le "1 coup KO" dans le Béré sera une simple formalité !

Vous avez, récemment organisé des activités socioculturelles et sportives ponctuées par la deuxième édition du tournoi de la fraternité doté du trophée Amadou Gon Coulibaly a Mankono, capitale régionale du Béré, qui a connu un franc succès. Quel bilan peut-on faire de ces activités ?

Permettez-moi d’entrée de rendre un hommage appuyé à notre ancien Premier ministre, Feu Amadou Gon Coulibaly, ce grand homme d’Etat qui nous a honorés de sa confiance en acceptant que le tournoi de la fraternité porte son nom. Pour honore sa mémoire, nous avons pris l’engagement de perpétuer cet événement et de veiller à ce qu’il continue de gagner en notoriété au fil des ans. Pour revenir à votre question, je voudrais relever que l’édition 2020 du Tournoi de la Fraternité a connu un engouement populaire sans précédent dans la région avec un public de 3000 à 5000 personnes en moyenne chaque jour pour suivre les rencontres. Le public a donc répondu présent tout le long du tournoi, le clou ayant été les 6000 personnes qui ont assisté à la finale le 2 octobre 2020. Comme vous avez pu le souligner également, nous avons enregistré cette année une forte délégation venue de Korhogo avec les danses du balafon et du groupe Soromouguidjo pour égayer nos populations et célébrer la fraternité et le vivre ensemble. Le sentiment général qui se dégage à l’issue de l’édition 2020 est un sentiment de satisfaction. Satisfaction d’abord parce que le tournoi s’est globalement déroulé dans un excellent état d’esprit en dépit des tensions inhérentes aux compétitions sportives; satisfaction ensuite parce que la population s’est déplacée massivement pour apprécier le spectacle offert par les équipes participantes. Je voudrais remercier toutes les bonnes volontés qui ont contribué à donner un éclat particulier aux festivités de cette année, avec en premier lieu, mon ami et frère Dramane Gon Coulibaly, qui par sa présence a apporté la caution de la famille Gon Coulibaly à ces journées. Je remercie également nos autorités administratives, politiques et coutumières ainsi que les populations pour leur mobilisation massive lors de ces journées.

 

Vous avez également lancé un mouvement "Agir pour le Béré", quels objectifs assignez-vous à cette organisation?

Le mouvement «Agir pour le Béré» est une organisation ouverte à toutes les filles et tous les fils du Béré ainsi qu’aux personnes ayant un intérêt dans la région, avec la vision de créer une communauté plus solidaire et une région plus prospère. Il a pour mission de mener des actions dans le social et le développement local autour de 3 axes principaux que sont l’éducation, l’autonomisation des femmes et des jeunes et la santé. Pour démarrer, la cérémonie de remise de 500 kits scolaires que nous avons organisée en marge de la finale du tournoi de la fraternité de cette année a été faite sous l’égide de ce mouvement. «Agir pour le Béré» sera donc désormais l’instrument privilégié de nos actions afin d’en maximiser l’impact sur les populations à travers notamment des partenariats avec des entreprises, des fondations et les personnes de bonne volonté engagées dans le social et le développement local. Notre ambition est de permettre à l’association d’avoir 3 à 4 activités d’envergure chaque année sur ses domaines d’intervention. Avec un certain nombre de cadres de la région, nous allons promouvoir le mouvement afin de lui donner toutes les chances de remplir efficacement sa mission.

Interview réalisée par

Fieny Tié