Côte d’Ivoire / «Je me prostituais pour rouler des voitures de 50 millions», confesse Claire Bahi

Quelques semaines après la mort de son frangin Ange Didier Houon dit DJ Arafat, Claire Bahi qui se faisait appeler «la Première dame du Couper décaler», a décidé de donner sa vie à l’Eglise. Plus d’un an après avoir pris cette décision, force est de constater que la nouvelle chantre de l’Eternel ne regrette pas du tout son choix.

 Selon Afrique-sur7, en dépit des nombreuses tentations dont-elle dit faire l’objet, La Mama croit fermement être du bon côté. «Quand tu donnes entièrement ta vie à Jesus-Christ, satan se présente à toi, mais c’est en ce moment, tu te rends compte que tu es du bon côté … Beaucoup de personnes ne croyaient pas; beaucoup pensaient que c’était du buzz parce que j’étais choquée par la mort de mon ami, DJ Arafat …Oui la mort de mon ami m’a permise de comprendre beaucoup de choses de la part du Seigneur, et mon Dieu m’a donné le dégout de tout ce qui se passe dans le monde … Je prie pour que Dieu touche le cœur de ceux qui sont toujours là-bas», a-t-elle déclaré.

 Claire Bahi est également revenue sur son ancienne vie d’artiste Couper décaler. «Le monde j’ai quitté, était un monde virtuel… La plupart de ce qu’on vivait était inventé pour plaire… Le Seigneur m’a libérée de cette prison qui fait que je ne suis plus obligée de mentir», a-t-elle ajouté. Et de poursuivre: «La plupart des grosses voitures que je roulais, c’est des voitures qui coûtent facilement 40 à 50 millions de Fcfa …

Regardez ce qu’on gagne dans nos cachets du côté d’Abidjan. Pour quelqu’un qui touche 300 à 500 mille Fcfa par cachet, comment fais-tu pour avoir une voiture de 60 millions de Fcfa et subvenir à tes autres besoins? C’était une sorte de prostitution. On est passé par beaucoup de choses; on a cherché mari des gens…Aujourd’hui, si je viens dénoncer tout ça, ce n’est pas pour blâmer ceux qui sont là-bas. Au contraire, c’est pour les encourager à accepter le Seigneur», a-t-elle confessé.

Avec buzzsenegal