Côte d’Ivoire / Sicogi : L’ancien Dg, Loukimane Camara, accusé d’avoir détourné plus de 3 milliards de francs Cfa

Une perte cumulée de près de 3 milliards de francs Cfa a été constatée dans l’exercice de 2012 à 2016 de la Société ivoirienne de construction et de gestion immobilière (Sicogi) selon son directeur général. Bouaké Fofana a affirmé, ce mardi avoir hérité en août 2017, d’une entreprise qui traversait une crise sans précédent.

« Je suis arrivé à la tête de la Sicogi en août 2017 alors que l’entreprise traversait une crise sans précédent et que la pérennité de son exploitation était en cause. Alassane Ouattara et son gouvernement ont décidé de me confier la lourde mission de redresser ce fleuron de l’immobilier qui a logé des milliers de familles ivoiriennes. Vous savez certainement que la quasi-totalité des quartiers à Abidjan ont une ou plusieurs cités Sicogi. Nous avons d’abord réalisé un diagnostic de la situation et ce diagnostic a révélé une situation beaucoup plus grave que nous ne l’imaginions. Il fallait donc se retrousser les manches. Pour tout vous dire, à l’issue du diagnostic que nous avons réalisé, nous penchions vers une solution de liquidation pure et simple de la société ou un transfert des actifs sains à une nouvelle entité à créer, en lieu et place d’une restructuration de la société existante », a-t-il informé.

Il a par ailleurs signifié qu’à l’issue d’un diagnostic réalisé, à titre d’exemple, le résultat des activités ordinaires était négatif au cours des cinq exercices 2012-2016. 

« Les pertes cumulées sur cette période étaient estimées à plus de 3 milliards. Un endettement trop lourd (triplé en 5 ans) au 31/12/2016, une procédure d’alerte initiée par les commissaires aux comptes lors de l’examen des comptes 2015, une rupture du dialogue avec les partenaires bancaires qui détenaient des hypothèques sur plusieurs terrains, de nombreux désistements enregistrés sur les programmes, plusieurs menaces de recours judiciaires et des arriérés importants de dettes fiscale et sociale », a-t-il relevé.

Cette période décrite par Bouaké Fofana correspond exactement à la gestion de l’ancien directeur général de la Sicogi, Loukimane Camara par ailleurs proche de Guillaume Soro, président de Générations et peuples solidaires (Gps).

 Bouaké Fofana a par ailleurs déclaré que la nouvelle vision de l’entreprise qu’il dirige est d’appliquer strictement les cahiers des charges et s’associer à la gestion des cités.

« Notre nouvelle vision à la Sicogi, c’est que nous allons appliquer strictement les cahiers des charges. Nous n’allons plus accepter que des logements soient transformés en commerce. C’est pour cela que nous avons laissé du terrain sur les nouveaux sites pour ceux qui veulent faire du commerce. La Sicogi sera associée à la gestion des cités », a-t-il fait savoir. Aussi a-t-il annoncé que jeudi, les clés de la 3e tranche de l’opération concorde au PK18 seront remises aux acquéreurs.

Cette opération, à l’en croire, sera suivie par la pose de la première pierre de la 4e tranche de Concorde qui comprend 748 logements en immeuble R+4.

« Ce sont des logements dans un cadre décent. Bien assainis où vous avez des sites pour les cultes. Vous avez deux écoles primaires déjà construites. Vous avez un terrain disponible pour un lycée. Vous avez un terrain pour un centre de santé. Un terrain pour le sport », a-t-il détaillé.

Bouaké Fofana a informé qu’à Yopougon-Azito, la deuxième tranche qui porte sur 1006 logements avec des écoles et des commerces sera lancée. De même, des aménagements sont prévus au bord de la lagune dans le cadre de cette opération. Concernant les logements sur la table de l’entreprise, le DG de la Sicogi a exposé sur le projet ville nouvelle, sur la route de Bassam à vitré.

Au niveau de Bingerville, la Sicogi compte loger des Ivoiriens ainsi qu’à songon. Quant aux chantiers dans le tiroir, Bouaké Fofana a assuré que la Sicogi va suivre la politique d’aménagement du gouvernement surtout dans les villes universitaires. Bouaké Fofana est intervenu sur le thème : « La contribution de la Sicogi au développement de la politique de logement social et économique du gouvernement : Atouts et opportunités ». Ce, lors de la tribune d’échanges dénommé ‘’Les Grands Rendez vous de l’expression’’.

R.K.