Côte d’Ivoire / Lutte contre le travail des enfants : Le plan d’action national 2019-2021 prorogé d’un an

La Première dame ivoirienne Dominique Ouattara a présidé une réunion sur l’était de la mise en œuvre du Plan d’action national (PAN) 2019-2021 de lutte contre la traite, l’exploitation et le travail des enfants, ce jeudi 21 octobre 2021.

La réunion qui s’est déroulée à son cabinet a enregistré la participation de Adama Kamara, ministre de l’Emploi et de la Protection sociale, par ailleurs, président du Comité interministériel de lutte contre la traite, l’exploitation et le travail des enfants (CIM), Nassénéba Touré, ministre de la Femme, de l’enfant et de la famille, par ailleurs, Vice-présidente du CIM et de l’ensemble des acteurs impliqués dans la lutte contre le travail des enfants.

Il s’agit lors de cette réunion pour les différents acteurs et institutions engagés dans la lutte contre la traite, l’exploitation et le travail des enfants d’évaluer le niveau d’exécution du PAN 2019-2021 et d’en définir les nouvelles priorités et perspectives.

Après avoir passé en revue l’état de la mise en œuvre du PAN, les différents acteurs présents à cette réunion ont décidé à l’unanimité de le proroger d’un an.

En effet, lancé le 25 juin 2019, cela fait un peu plus de deux ans que ce plan stratégique est en vigueur et devrait prendre fin en juin 2022.

Mais bien avant, Dominique Ouattara, présidente du Comité national de surveillance des actions de lutte contre la traite, l’exploitation et le travail des enfants (CNS) a soutenu que la crise sanitaire causée par la Covid-19 avait empêché la tenue de réunion de suivi de la mise en œuvre du PAN 2019-2021. Cette situation, selon elle, aurait pu impacter la réalisation de ce Plan d’action national.

« Cette situation exceptionnelle ne nous a pas permis de tenir régulièrement des réunions de suivi de la mise en œuvre du Plan d’action national 2019-2021. Toute chose qui pourrait nous faire courir le risque d’une perte de synergie et de synchronisation de nos actions, préjudiciable à la bonne réalisation de nos objectifs », a-t-elle relevé.  La présidente du CNS a encouragé l’ensemble des acteurs impliqués dans la lutte à tout mettre en œuvre pour la réalisation de l’objectif de remédiation du phénomène du travail des enfants en Côte d’Ivoire.

Yao Patricia Sylvie, secrétaire exécutive du CNS a fait le point de la mise en œuvre du PAN 2019-2021.

A.K.